Des failles permettent d’espionner de nombreux smartphones sou android

Des failles permettent d’espionner de nombreux smartphones sou android

La société Check Point, spécialisée dans la cybersécurité, a mis au jour des failles importantes dans les puces Mediatek qui équipent près de 37 % des smartphones sous Android et des objets connectés dans le monde.

Des hackers pourraient ainsi intercepter des conversations sans que l’utilisateur ne s’en aperçoive, indique la firme dans un rapport relayé par 01.net.

Il serait possible d’exécuter du code malveillant dans les processeurs de signal numérique (DSP) de ces puces et ainsi de s’infiltrer dans de nombreux appareils. Une première faille permet d’envoyer directement des messages au DSP, ce qui est normalement impossible. Les hackers peuvent alors « détourner » ce composant matériel.

Une mise à jour pour se protéger
Toutes ces failles ont été corrigées en octobre dernier. Une mise à jour de l’appareil permet donc de se protéger contre ces applications malveillantes.