• Accueil
  • Actualités
  • Monde
  • Sommet de l’Otan : l’Alliance souhaite ouvrir un nouveau chapitre des relations transatlantiques
Sommet de l’Otan : l’Alliance souhaite ouvrir un nouveau chapitre des relations transatlantiques

Sommet de l’Otan : l’Alliance souhaite ouvrir un nouveau chapitre des relations transatlantiques

Rassurés par la volonté de Joe Biden de renouer avec l'Alliance, les membres de l'Otan espèrent retrouver, aujourd'hui, à Bruxelles, une forme de cohésion. Deux sujets suscitent néanmoins des tensions : la Chine et le financement de la défense.

Tourner la page du trumpisme et ouvrir un nouveau chapitre. Les membres de l'Otan se retrouvent, aujourd'hui à Bruxelles, en présence de Joe Biden qui a affiché la volonté de "revitaliser" les alliances. Mais la réorientation stratégique voulue par les Américains, très offensive vis-à-vis de la Chine, suscite certaines réticences.

Le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, a écarté, aujourd'hui, la perspective d'une guerre froide avec Pékin, mais a plaidé pour une adaptation de l'Alliance.

"La Chine n'est pas notre adversaire, notre ennemi. Il n'y aura pas de nouvelle guerre froide avec la Chine. mais nous devons faire face aux défis posé par la Chine pour notre sécurité", a-t-il déclaré à son arrivée au siège de l'Otan, à Bruxelles, avant le début du sommet de l'organisation.