A 100 JOURS DES JO DE TOKYO, LE VIRUS CONTINUE D'ALIMENTER LES CRAINTES

A 100 JOURS DES JO DE TOKYO, LE VIRUS CONTINUE D'ALIMENTER LES CRAINTES

La flamme olympique traverse actuellement le Japon et des sportifs du monde entier intensifient leur entraînement pour les JO de Tokyo, mais à 100 jours de l'événement, les organisateurs sont encore confrontés à des défis monumentaux.

La persistance de la pandémie et de brusques résurgences du coronavirus, y compris au Japon, perturbent les préparatifs des Jeux et alimentent l'incertitude quant à la possibilité, et l'opportunité, d'organiser l'événement cet été (23 juillet-8 août). Des épreuves tests ont été reportées, le relais de la flamme olympique a été réduit au minimum et de nouvelles restrictions sanitaires sont en vigueur à Tokyo et dans d'autres villes nippones.

Malgré cela, le ton des organisateurs et des responsables olympiques reste confiant, leurs déclarations publiques se concentrant non sur la tenue des Jeux, mais sur la manière dont ils se dérouleront. Ils ont des raisons d'être optimistes: le relais de la flamme olympique a démarré à Fukushima (nord-est) le mois dernier - même si les spectateurs n'ont pu assister au départ et à la première étape -, et des programmes de vaccination sont en cours dans de nombreux pays, certaines équipes olympiques ayant déjà été vaccinées.