AMAL El Atrache & Yi Ling, l’art libérateur de deux femmes confinées

AMAL El Atrache & Yi Ling, l’art libérateur de deux femmes confinées

C’est une histoire qui défie les frontières du temps, de la terre, du langage et de la culture. Deux femmes, deux artistes, qui se sont retrouvées par le plus grand des hasards, « coincées » dans un petit village du nord du Maroc.

L’une est marocaine, l’autre chinoise et elles ont dû, durant des mois, partager le même espace de vie, tenter de communiquer, se comprendre, se supporter et supporter cette conjoncture qui les a réunies, sous le même toit, elles qui viennent de deux univers complètement différents… L’un à l’opposé de l’autre.

Amal El Atrache, artiste peintre, comédienne, scénariste, qui a élu depuis quelques années, domicile à Tanger et Yi Ling, styliste, designer, artiste peintre, en vacances dans le nord : Deux créatrices qui ont tiré le bon (très bon) du mauvais. De ces situations où l’être se perd dans les méandres d’une conjonctures trop rude, aux retrouvailles entre deux inconnues, qui se découvrent, se rapprochent et deviennent « âmes sœurs », grâce à l’art et à la création.


Météo Rabat