L'Afrique du Sud redoute des pénuries, des milliers de soldats déployés

L'Afrique du Sud redoute des pénuries, des milliers de soldats déployés

Au sixième jour des violences qui ont déjà fait 72 morts depuis l'arrestation de l'ex-président Jacob Zuma, les Sud-Africains craignent désormais d'avoir à affronter des pénuries de produits de première nécessité. La ministre de la Défense a indiqué, hier, qu'elle avait "soumis une requête pour le déploiement d'environ 25 000" soldats.

Après les violences, le spectre des pénuries. La peur de manquer d'essence et de nourriture a gagné les Sud-Africains, au sixième jour des violences qui ont déjà fait 72 morts, sur fond de chômage endémique et de nouvelles restrictions anti-Covid.

Le gouvernement a indiqué que 208 incidents impliquant des pillages et du vandalisme ont été recensés mercredi, alors que 5 000 soldats, un nombre qui a doublé mercredi, ont été déployés en renfort.

La ministre de la Défense, Nosiviwe Mapisa-Nqakula, a indiqué, hier, plus tard devant le Parlement qu'elle avait "soumis une requête pour le déploiement d'environ 25 000" soldats. Elle n'a pas précisé quand ces renforts pourraient être opérationnels.