L'UE retire définitivement le Maroc de la «liste grise» de la fiscalité

L'UE retire définitivement le Maroc de la «liste grise» de la fiscalité

Le Maroc ne figure plus sur la liste grise de l’Union Européenne (UE) des juridictions non coopératives à des fins fiscales, annonce aujourd'hui, un communiqué du Ministère de l'Economie, des Finances et de la Réforme de l'Administration.

En consécration des efforts du Royaume en matière de réformes financières et de gouvernance fiscale, les Etats membres de l’Union européenne (UE) ont ainsi décidé de retirer le Maroc définitivement de la liste dite «grise» de la fiscalité.


Pour l’UE, le Maroc se conforme désormais à toutes les normes fiscales internationales qui lui permettent de figurer dans le club restreint des pays qui ont fait preuve d’une évolution positive de leurs législation et pratiques fiscales.

Le Conseil des affaires étrangères de l’UE, réunissant les 27 Ministres européens des affaires étrangers, a adopté ses conclusions sur les juridictions non coopératives à des fins fiscales, à savoir l’acte formel de l’UE qui confirme l’avis positif du Groupe Code de Conduite du Conseil de l’UE (CCG) et enlevé le Maroc de l’Annex II – la liste des juridictions en attente d’une évaluation de l’UE sur ses engagements en matière fiscale.