34ème sommet de l'Union Africaine: Rabat grand gagnant

34ème sommet de l'Union Africaine: Rabat grand gagnant

Bien que le régime algérien continue de prétendre le contraire, la dernière réunion de la principale organisation continentale a été pour lui synonyme d’échec.

La machine de propagande algérienne s’est encore livrée à la désintox pour camoufler l’échec de la diplomatie de la voisine de l’Est au dernier sommet de l’Union africaine (UA), tenu ces 6 et 7 février 2021 par visioconférence pour cause de pandémie de Covid-19. On peut ainsi trouver sur le fil de l’Algérie presse service (APS) une série de dépêches dont le moins que l’on puisse dire est qu’elles donnent un aperçu tout-à-fait mensonger du déroulement de ce sommet, largement acquis au Maroc.

Ainsi et pour expliquer la mise en sourdine du discours favorable à la séparation du Sahara marocain et que soutient Alger par le biais du Front Polisario, l’agence de presse officielle algérienne est même allée jusqu’à affirmer, ce 9 février 2021, que ce serait parce que le sommet “Faire taire les armes” des 5 et 6 décembre 2020 de l’UA s’en serait déjà occupé. Or ce qu’elle oublie de spécifier, c’est que l’organisation panafricaine s’est en fait totalement dessaisie, depuis son 31ème sommet de l’été 2018 tenu à Nouakchott, capitale de la Mauritanie, de la question afférente aux provinces sahariennes du Royaume.