CYCLISME: 2021, L’ANNÉE DE TOUS LES DÉFIS

CYCLISME: 2021, L’ANNÉE DE TOUS LES DÉFIS

Sur la route, comme en coulisses, la saison sera une longue suite d’épreuves sportives et sanitaires.

«?Le Tour de France de septembre?», Milan-San Remo disputé en août, le Tour d’Espagne bouclé à la bougie en novembre, le cyclisme a, en 2020, avec beaucoup de solidarité et d’application, mis en place les dispositifs lui permettant de livrer des courses spectaculaires, renversantes, inédites. Un concentré d’émotions en quelques mois. L’année 2021 s’apprête à repartir. Gonflée d’espoirs, rongée par les incertitudes. Les courses prévues en janvier en Australie ou en Argentine n’ont pu être disputées.

Comme en 2020, le Tour de Normandie (prévu du 22 au 28 mars) et le Circuit de la Sarthe (prévu du 6 au 9 avril) n’auront pas lieu (le Tour d’Andalousie a, lui, été reporté), rappelant l’extrême fragilité dans laquelle se trouvent les organisateurs.Le peloton, après avoir avalé les stages entourés de mesures sanitaires strictes, renouera en France avec la compétition lors du Grand Prix la Marseillaise, le 31 janvier. Première étape d’une saison qui sera celle de tous les défis. Sur la route. Et en coulisses pour mener à bien les courses espérées. Et tendre vers le Tour de France (26 juin-18 juillet, au départ de Brest).