Hommage à NourEddine Sail, par Nadia Larguet

Hommage à NourEddine Sail, par Nadia Larguet

Pour les quarante jours du décès de Nour-Eddine Saïl, Nadia Larguet honore la mémoire de celui dont elle a partagé la vie vingt ans durant. Des mots remplis d’amour et de respect pour l’homme qu’elle surnommait tendrement “l’Extraterrestre”.

Si j’ai accepté de rendre hommage à mon mari dans TelQuel, c’est avant tout parce que Nour-Eddine Saïl avait une relation particulière avec votre magazine. Il tenait chaque semaine à sortir l’acheter en kiosque et le lire sous format papier. Cet hommage dans vos pages est donc une évidence pour moi.

Quarante jours déjà sans lui?! Que dire?? Ne plus entendre sa voix ni sentir sa présence dans la maison est déroutant. Les choses prendront du temps, mais je me dois d’être forte pour notre fils, Suleïman Alexandre, qui, je l’espère, arrivera à traverser cette douloureuse épreuve. Son père et lui avaient une magnifique relation, faite de beaux moments d’échanges.