Ilham Laraki Omari: La peinture conjuguée au féminin

Ilham Laraki Omari: La peinture conjuguée au féminin

De nature discrète, parlant peu, Ilham Laraki Omari est une artiste peintre et plasticienne qui puise son inspiration de sa double origine fassi et berbère qui la nourrit et la caractérise.

Dans un entretien à la MAP, l’artiste se rappelle qu’entre 4 et 10 ans, elle a fait ses études chez les sœurs. “A cet âge-là elle touchait déjà à toutes sortes d’activités liées à l’art en général comme le dessin, la broderie, la peinture, la musique et la danse”. “J’ai baigné dans ce milieu et me suis imprégnée de ces activités”, indique-t-elle. Après un baccalauréat scientifique suivi d’une licence en gestion, elle a fait cinq ans d’études académiques de dessin et de peinture pour approcher de près sa passion.

“J’ai compris que plus qu’une passion, cette destinée est un besoin, quand je manque de la pratiquer, je suis comme en apnée, en manque d’oxygène”, confie-t-elle. Ilham Laraki Omari expose d’abord dans son pays le Maroc en 2004 puis voyage avec son art en Europe, en Asie, au Moyen-Orient et aux États Unis.