L'Allemagne impose les femmes dans les directions des grandes entreprises

L'Allemagne impose les femmes dans les directions des grandes entreprises

Selon un projet de loi présenté aujourd'hui, l'Allemagne va imposer la présence d'au moins une femme dans les instances dirigeantes des entreprises allemandes comptant plus de trois administrateurs et dans celles cotées en Bourse. Berlin, première économie européenne, accuse un net retard sur la question.

L'Allemagne va imposer la présence de femmes dans les conseils d'administration de grandes entreprises cotées en bourse, selon un projet de loi présenté aujourd'hui par le gouvernement de la première économie européenne qui accuse un net retard sur la question.

"L'Allemagne est sur la voie pour devenir une société moderne"
Selon le texte, qui doit encore être adopté par les députés, au moins une femme devra siéger dans les instances dirigeantes des entreprises allemandes comptant plus de trois administrateurs. La nomination de femmes sera également obligatoire dans les conseils d'administration de sociétés où l'Etat est actionnaire et plusieurs organismes publics. "Nous pouvons montrer que l'Allemagne est sur la voie pour devenir une société moderne, porteuse d'avenir", a déclaré à la presse la ministre de la Famille, sociale-démocrate, Franziska Giffey qui a porté le texte avec sa collège de la Justice.