• Accueil
  • Actualités
  • Monde
  • Assassinat de Samuel Paty : 7 personnes, dont 2 collégiens, devraient être mises en examen
Assassinat de Samuel Paty : 7 personnes, dont 2 collégiens, devraient être mises en examen

Assassinat de Samuel Paty : 7 personnes, dont 2 collégiens, devraient être mises en examen

L'enquête sur l'assassinat de Samuel Paty, le professeur français du collège du Bois d'Aulne à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines en région parisienne, devrait aboutir à plusieurs mises en examen aujourd'hui. 7 personnes, dont 2 mineurs, vont être présentées à un juge antiterroriste à Paris. En revanche, les gardes à vue de 9 autres personnes interpellées après l'attentat ont été levées ; elles ne sont pas poursuivies.

Un islamiste, deux ados, un père de collégien...
Parmi les suspects entendus se trouve le sulfureux prédicateur islamiste Abdelhakim Sefrioui(en photo ci-dessous), qui avait mis de l'huile sur le feu en incitant certains parents musulmans à protester contre l'enseignant parce qu'il avait montré à ses élèves, entre autres, des caricatures du prophète Mahomet durant un cours sur la liberté d'expression ; c'était le 5 octobre dernier.

Le père de l'un des collégiens est d'ailleurs également convoqué dans le bureau du juge. Les enquêteurs ont notamment découvert qu'il avait échangé des messages avec le bourreau du professeur grâce à l'application WhatsApp.

Et puis deux adolescents de l'établissement scolaire pourraient aussi être mis en examen : ils sont accusés d'avoir aidé le tueur, Abdoullakh Anzorov, un jeune réfugié tchétchène de 18 ans, à identifier le professeur qui a été décapité, en recevant en échange quelques centaines d'euros.