Test Oculus Quest 2 : le casque de réalité virtuelle qui a tout pour lui

Test Oculus Quest 2 : le casque de réalité virtuelle qui a tout pour lui

Moins d'un an et demi après le premier Oculus Quest, Facebook lance déjà la deuxième itération de son casque de VR à 6 degrés de liberté, autonome et sans fil. Un délai suffisant pour proposer un véritable saut générationnel ? Il s'avère que oui.

L'Oculus Quest 2 est disponible depuis aujourd'hui, 13 octobre, et, fait remarquable pour cet automne 2020, en généreuses quantités, et donc sans rupture de stock ! À cette occasion, nous vous reproposons le test complet que nous avions publié quelques semaines plus tôt.

Vous l'auriez deviné, l'Oculus Quest 2 succède au Quest premier du nom, sorti au printemps 2019, qui fut en son temps le premier casque de réalité virtuelle autonome à 6 degrés de liberté d'Oculus et Facebook. Comprenez par là qu'il s'agit d'un casque pouvant fonctionner sans fil, sans PC, sans console ni smartphone, mais tout de même capable de procurer une expérience de réalité virtuelle complète en roomscale, avec détection des déplacements dans un espace pouvant atteindre 5 x 5 m.

Par rapport à son prédécesseur, le Quest 2 a évolué non seulement au niveau de son design et de son ergonomie, mais aussi bien sûr du côté de sa fiche technique. Le chipset Snapdragon 835 qui animait le Quest de première génération a laissé place à un Snapdragon XR2 — c'est-à-dire en substance un Snapdragon 865 modifié, optimisé spécialement pour les applications de réalité virtuelle et augmentée — épaulé par 6 Go de mémoire vive. L'autre évolution majeure se trouve du côté de l'affichage, pour lequel les écrans Oled PenTile de définition 1 440 x 1 600 px par œil sont remplacés par des dalles LCD RGB à 1 832 x 1 920 px par œil.