Des contrevérités sur la Sahara marocain mises à nu devant le CDH

Des contrevérités sur la Sahara marocain mises à nu devant le CDH

La délégation marocaine à la 45ème session du Conseil des droits de l'homme (CDH) à Genève a démonté, hier, les contrevérités et les thèses fallacieuses relayées par un groupuscule hostile à l'intégrité territoriale du Royaume, et dont les membres sont eux-mêmes épinglés et mis en cause pour des abus et graves violations dans le domaine des droits de l'homme.

Dans un droit de réponse, l’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’Office des Nations Unies à Genève, Omar Zniber, a mis à nu, preuves à l’appui, les mensonges et interprétations tendancieuses contenues dans la déclaration prononcée par Timor-Leste, au nom d’un petit groupe hostile à l’égard du Royaume.
« Contrairement aux affirmations de ladite déclaration, le principe de l’autodétermination tel qu’énoncé par la Résolution 1514 de l’Assemblée Générale en 1960 est lié fondamentalement et de manière corollaire au principe de l’intégrité territoriale, qui fonde la position du Royaume du Maroc quant au recouvrement et la préservation des ses provinces du sud », a fait observer M. Zniber.
Il a affirmé dans ce sens que « la façon par laquelle ce petit groupe a invoqué aujourd’hui la résolution 1514 de l’Assemblée Générale relève d’une méconnaissance de l’histoire du Maroc et des combats menés par sa population du nord de ses provinces, à celles du sud. Celles-ci, ont milité pour l’indépendance du Maroc tout au long de la période coloniale, et vivent pleinement leur marocanité en jouissant de tous les droits garantis sur l’ensemble du territoire national ».