LE GOUVERNEMENT BRÉSILIEN DÉNONCE LE «RACISME» À L'ENCONTRE DE NEYMAR

LE GOUVERNEMENT BRÉSILIEN DÉNONCE LE «RACISME» À L'ENCONTRE DE NEYMAR

Le ministère de la Femme, de la Famille et des Droits de l'homme a pris la défense de la star du PSG.

Le gouvernement brésilien s'est dit hier solidaire de Neymar et a dénoncé le «racisme» à son encontre, manifesté selon le joueur durant la rencontre entre le PSG et Marseille, dimanche au Parc des Princes. «Face à un énième cas de racisme dans le sport, le ministère de la Femme, de la Famille et des Droits de l'homme (MMFDH) est solidaire avec le joueur Neymar Jr», affirme un communiqué. «Le racisme est un crime», ajoute le ministère.
Dimanche, le Classique entre deux clubs réputés pour entretenir une certaine rivalité a été marqué en fin de rencontre par l'exclusion de cinq joueurs. Parmi eux, Neymar, pour avoir giflé Alvaro Gonzalez à l'arrière de la tête. L'attaquant brésilien s'est plaint auprès des arbitres, en répétant à de très nombreuses reprises «racismo, no !» («le racisme, non !», en espagnol), en pointant le défenseur espagnol.


Météo Rabat