Maroc : L’accélération de la transition énergétique en marche (CESE)

Maroc : L’accélération de la transition énergétique en marche (CESE)

Dans un souci d’améliorer la stratégie énergétique au Maroc, un avis du Conseil économique, social et environnemental (CESE) a été publié récemment au Bulletin officiel sur l’accélération de la transition énergétique pour installer le Maroc dans la croissance verte.

Conscient du rôle important du secteur énergétique, le CESE s’est autosaisi de la question de la transition énergétique en septembre 2019, en vue de construire des scénarii à horizon 2030, 2040 et 2050. À cet égard, il s’est entouré d’experts nationaux et a auditionné 63 spécialistes du secteur et parties prenantes dont notamment les départements ministériels et parties prenantes concernées comme MASEN, l’ONEE, l’IRESEN, l’AMEE, l’OCP et la CGEM. Le débat autour du sujet de l’énergie n’est pas nouveau. La réduction de la facture énergétique et de la dépendance de l’extérieur était le premier défi auquel faisait face le Maroc, il y a plus d’une décennie. Le Royaume a adopté en 2009 des plans solaires et éoliens visant à renforcer l’efficacité énergétique. Sous Hautes orientations royales, un Plan National des Actions Prioritaires (PNAP) a été adopté, ambitionnant d’assurer l’équilibre offre-demande électrique, en renforçant la capacité de production électrique, afin de porter la part des énergies renouvelables à 42% de la puissance électrique installée en 2020 et à 52% à l’horizon de 2030.