Samsung et SK Hynix vont arrêter de fournir des puces à Huawei

Samsung et SK Hynix vont arrêter de fournir des puces à Huawei

Samsung et SK Hynix vont arrêter de fournir des semi-conducteurs à Huawei pour ses smartphones en raison des dernières sanctions américaines. Cette information, divulguée par la presse coréenne, n'a pas encore été confirmée par les intéressés.

Huawei voit ses sources d'approvisionnement en composants électroniques essentiels à la fabrication de ses smartphones se refermer les unes à la suite des autres en raison des sanctions commerciales américaines. Samsung Foundry et son compatriote coréen SK Hynix (spécialisé dans les mémoires flash) prévoient d'arrêter de fournir l'entreprise chinoise à compter du 15 septembre, rapporte Engadget. Une information divulguée dans un premier temps par la presse coréenne et qui n'a pas été confirmée par les intéressés.
Cette date correspond au jour de la mise en œuvre des dernières sanctions américaines adoptées en août en dernier. Ces mesures comblent les lacunes des précédentes en interdisant de vendre à Huawei des puces conçues à l'aide d'une technologie américaine (y compris les équipements industriels) sans avoir obtenu une licence spéciale au préalable. Peu importe que ce fournisseur soit américain ou non.