Rentrée scolaire: des cours en présentiel pour le privé ?

Rentrée scolaire: des cours en présentiel pour le privé ?

Lors d’une rencontre dédiée à la prochaine rentrée scolaire, la Ligue de l’enseignement privé au Maroc et la Fédération marocaine de l’enseignement et de la formation privée ont demandé au Chef de gouvernement de privilégier les cours en présentiel, étant donné que l’enseignement à distance pose de nombreuses contraintes.

Entre enseignement présentiel et enseignement à distance, les professionnels de l’enseignement privé au Maroc préfèrent plutôt la première option pour la prochaine année scolaire. C’est la doléance des deux instances d’enseignement privé formulée lors d’une rencontre, tenue jeudi dernier à Rabat, avec le Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, et Saaïd Amzazi, ministre de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, porte-parole du gouvernement. La délégation constituée des représentants la Ligue de l’enseignement privé au Maroc et la Fédération marocaine de l’enseignement et de la formation privée ont saisi l’occasion pour exposer les défis et difficultés auxquels a été confronté le secteur durant la période de confinement sanitaire avec la mise en place de l’enseignement à distance. Les représentants de l’enseignement privé ont insisté sur la nécessité d’être informés sur le déroulement de la prochaine rentrée scolaire. Ils ont exprimé leurs préoccupations quant à l’adoption de l’enseignement à distance, expérience qui a engendré de nombreux problèmes à la fois pour les établissements scolaires et pour les familles. À cela s’ajoutent les répercussions économiques sur le plan financier, social et scolaire et son impact sur le projet d’enseignement pré-scolaire et sur les ressources humaines du secteur privé.


Météo Rabat