• Accueil
  • Actualités
  • Monde
  • Biélorussie : Svetlana Tikhanovskaïa défie Alexandre Loukachenko, au pouvoir depuis 1994
Biélorussie : Svetlana Tikhanovskaïa défie Alexandre Loukachenko, au pouvoir depuis 1994

Biélorussie : Svetlana Tikhanovskaïa défie Alexandre Loukachenko, au pouvoir depuis 1994

D'ordinaire jouée d'avance, la présidentielle dimanche en Biélorussie est devenue un défi à l'autorité d'Alexandre Loukachenko, au pouvoir depuis 1994, face à l'émergence d'une opposante inattendue, novice en politique. Svetlana Tikhanovskaïa, mère de famille et professeure d'anglais de formation, séduit grâce à son profil atypique.

Une élection comme un espoir en Biélorussie. Dimanche, Alexandre Loukachenko, qui dirige le pays depuis 26 ans, est en lice pour un cinquième mandat. Mais cette fois, une opposition inattendue, novice en politique, défie l'homme fort du pays. Elle s'appelle Svetlana Tikhanovskaïa et rien ne la destinait à devenir candidate à l'élection présidentielle bélarusse. Professeure d'anglais de formation, mère de deux enfants et âgée de 37 ans, la jeune femme mobilise les foules et incarne enfin un changement pour le pays de 9,5 millions d'habitants.
Opposante sous pression
La vie de "Svet", comme la surnomment ses soutiens, bascule lorsque son mari, blogueur, est arrêté fin mai. Loukachenko n'avait pas apprécié que Sergueï Tikhanovski le traite de "cafard". Svetlana Tikhanovskaïa réclame sa libération et affirme se présenter "par amour" à la présidence.
Pour incarner une opposition structurée et unie, elle s'est alliée avec deux autres femmes : Veronika Tsepkalo, la compagne d'un opposant en exil, et Maria Kolesnikova, la directrice de campagne de Viktor Babaryko, un ancien banquier emprisonné alors qu'il souhaitait se présenter. Elles font face à de multiples pressions des autorités, alors que deux candidats à cette élection sont déjà emprisonnés et un autre en exil.


Météo Rabat