L’Union européenne ouvre une

L’Union européenne ouvre une "enquête approfondie" sur le rachat de Fitbit par Google

Le projet de rachat de Fitbit par Google va être examiné par la Commission européenne afin de déterminer l’utilisation qui sera faite des données récoltées et la conformité de cette acquisition au droit de la concurrence.

La Commission européenne a annoncé, hier, ouvrir une "enquête approfondie" sur le projet de rachat par Google de Fitbit, spécialiste des objets connectés pour les activités physiques, craignant qu'il ne renforce la position du géant américain sur le marché de la publicité en ligne.
La Commission "craint que l'opération proposée ne renforce encore la position de Google sur les marchés de la publicité en ligne, en accroissant le volume de données déjà important que Google pourrait utiliser pour personnaliser les publicités qu'elle propose ou qu'elle affiche", indique l'exécutif européen dans un communiqué. "Notre enquête vise à garantir qu'à l'issue de l'opération, la maîtrise de Google sur les données collectées au moyen de dispositifs portables ne faussera pas la concurrence", a déclaré Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive de la Commission chargée de la politique de concurrence.


Météo Rabat