Coronavirus : le football cherche les moyens de sécuriser le retour des spectateurs

Coronavirus : le football cherche les moyens de sécuriser le retour des spectateurs

L’AS Monaco teste un « passeport sanitaire » qui permettrait de contrôler l’état de santé des spectateurs. En Angleterre, la Premier League soutient cette initiative.

Interrogez un patron de club de football sur le retour des spectateurs dans les stades et vous n’obtiendrez qu’une resucée socratique : « Je ne sais qu’une chose, c’est que je ne sais rien. » A quelques semaines de la reprise du championnat, les dirigeants tâtonnent entre la jauge, les dérogations de jauge et les exceptions locales à ladite jauge.
A Nice, le président Jean-Pierre Rivère doit ainsi composer, en plus de la limite nationale des rassemblements à 5 000 personnes et de ses éventuels assouplissements préfectoraux à compter du 15 août, avec un arrêté de la mairie interdisant les réunions de plus 2 500 individus. « Personne n’a une visibilité parfaite sur ce sujet, a résumé le dirigeant, le 30 juillet, lors d’une conférence de presse. La préfecture vit ça au jour le jour. […] On s’adaptera. On va prévoir plusieurs scénarios. »