Jeux olympiques de Tokyo : avec le Covid-19, le cœur n'y est plus

Jeux olympiques de Tokyo : avec le Covid-19, le cœur n'y est plus

Les Jeux olympiques 2020 auraient dû s'ouvrir demain à Tokyo. Malgré le report d'un an de l'événement en raison de la pandémie de Covid-19, de nombreuses incertitudes continuent de peser sur l'organisation de cette fête planétaire du sport alors que les Japonais expriment un désintérêt croissant pour la manifestation.

La moitié de la planète aurait dû être devant sa télévision demain, prête à se passionner pendant trois semaines pour les exploits d'athlètes du monde entier à l'occasion des Jeux olympiques de Tokyo. Cependant, pandémie de Covid-19 oblige, le rendez-vous a été remis aujourd'hui, dans un an tout pile. Pour les Japonais, le cœur n'y est plus alors que se posent de multiples incertitudes sur la sécurité, les finances... voire sur la tenue même de la fête planétaire du sport.
La décision historique de reporter les JO d'un an a été prise fin mars, alors que la pandémie de coronavirus forçait de nombreux pays à se confiner et rendait impossible la tenue de qualifications olympiques et des entraînements de nombreux athlètes. Depuis, les mesures de confinement ont été levées ou allégées en Europe, mais le Covid-19 continue de faire des ravages aux États-Unis, au Brésil ou encore en Inde. Et dans de nombreuses régions du monde, la recrudescence du virus incite les autorités à réintroduire des restrictions, allant parfois jusqu'à des reconfinements localisés.