De la gouvernance de la pandémie à la gouvernance de l’État

De la gouvernance de la pandémie à la gouvernance de l’État

Dans tous les pays du monde, la pandémie a mis en relief la gravité de la situation face à la faiblesse du système de santé et les moyens à mettre en œuvre pour l’optimisation des services et l’accessibilité des impactés par le virus aux soins.

Au Maroc, les répercussions, à court et à long termes, de la gestion de la crise sanitaire se manifestant par la propagation de la Covid-19 sont multiples et complexes. Dans notre pays, il est une occasion d’apprentissage collectif des mesures et des modalités opérationnelles et pratiques pour sauver la vie des citoyens et des étrangers. Mais en même temps, une opportunité précieuse de repenser le projet de société, l’industrialisation du pays et le modèle de développement à adopter dans le futur.
Avant la crise du Coronavirus, le discours dominant était celui de la dé?ance par rapport aux entreprises, aux partis politiques et aux institutions, exprimant un ras-le-bol de la mal gouvernance du pays. Une telle tendance se trouvera inversée avec la prudence, la pédagogie, l’intelligence, la fermeté et les mesures diverses, inédites, prises par l’État, dans la gestion de la pandémie pour préparer l’avenir et sortir de la crise. Parmi les leçons les plus signi?catives du Coronavirus, on peut retenir notamment la conscience de la population des contraintes de la sous – estimation de soi et son impact dans l’élaboration d’un agenda de progrès ou des pistes d’action pour l’avancement marocain.