Doha Film Institute : Cinq œuvres de réalisateurs marocains subventionnées

Doha Film Institute : Cinq œuvres de réalisateurs marocains subventionnées

Cinq œuvres de réalisateurs marocains ont obtenu le soutien de Doha Film Institute au titre de la session de printemps 2020, sur 39 projets présentés par des cinéastes qui entament leurs première et deuxième expériences de réalisation en provenance des quatre coins du monde.

Dans le détail, les œuvres des trois réalisatrices marocaines ayant bénéficié de ce soutien entrent dans la catégorie des longs documentaires. Ainsi dans la phase de post-production, la réalisatrice Dalila Ennadre a été sélectionnée pour son son œuvre «Genet, notre père des fleurs» (coproduction maroco-franco-qatarie), Rachida El Gharani ( phase de production) pour son œuvre «Dans la maison de mon père» (coproduction maroco-belgo-qatarie), alors que dans la catégorie des courts métrages documentaires (phase de production), c'est Sofia El Khyari pour le film «Khayal Al Farachat» (coproduction maroco-franco-qatari), selon un communiqué de Doha Film Institute.
Les subventions ont été, également, octroyées pour le financement de la phase de postproduction des films «Mon père n'est pas mort» (production maroco-qatarie) dans la catégorie des longs métrages du réalisateur Adel Al-Fadli, et «Chiens de chasse» (production maroco-franco-belgo-qatarie) dans la catégorie des longs métrages expérimentaux, du réalisateur Kamal Lazraq.