La France évaluera en 2021 son intervention militaire dans la région du Sahel

La France évaluera en 2021 son intervention militaire dans la région du Sahel

Le Président français, Emmanuel Macron, a annoncé, hier soir à Nouakchott, que son pays évaluera l’année prochaine son intervention militaire au Sahel.

M. Macron a déclaré lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue mauritanien, Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani, et le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, à l’issue des travaux du Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement du G5-Sahel et de la France, que son pays “évaluera son intervention militaire en 2021 sur la base de deux critères, à savoir la demande des Etats et l’efficacité de l’intervention”.
Il a ajouté qu'”il ne peut pas fixer de délai pour l’intervention de la Force militaire française Barkhane, qui compte 5100 soldats et apporte son soutien dans la lutte contre les groupes terroristes au Saheln, considérant que cette intervention est différente des autres interventions dans d’autres régions du monde, car elle est venue à la demande d’Etats souverains victimes d’attentats terroristes.
“La France n’est intervenue, dès l’opération Serval sous la présidence de François Hollande, qu’à la demande d’abord de l’Etat malien, mais aussi de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest -CEDEAO- puis de l’ensemble des Etats du Sahel ainsi structurés”, a rappelé le chef d’Etat français.