TikTok signe le « Code de bonnes pratiques » de l’Union européenne

TikTok signe le « Code de bonnes pratiques » de l’Union européenne

TikTok, nouveau réseau social phénomène, a rejoint hier le Code de bonnes pratiques de l’UE sur les discours haineux en ligne et la désinformation, alors que les géants du numérique tentent de persuader l’Europe de renoncer à une législation supplémentaire. « Nous sommes fiers d’adhérer [au Code de conduite] pour apporter notre part », a déclaré Theo Bertram, en charge des relations avec les autorités en Europe.

Facebook, Twitter et Google ont participé à la création du Code de conduite en 2016 dans lequel les entreprises s’engagent à évaluer rapidement le contenu de leurs plateformes, et à signaler et retirer tout contenu illégal. Les géants du numérique sont désireux de démontrer le succès de cette initiative, car ils craignent une surveillance bien plus directe de Bruxelles sur leurs opérations quotidiennes.
Les groupes « prennent leurs responsabilités »
« L’annonce d’aujourd’hui montre une fois de plus que les compagnies Internet prennent leurs responsabilités au sérieux et sont prêtes à participer », a commenté Siada El Ramly, à la tête d’EDiMA, lobby bruxellois des grands réseaux sociaux américains. L’adhésion du chinois TikTok intervient le même jour que la publication du rapport annuel de l’UE sur l’application de ce Code de bonnes pratiques.
Ce rapport montre que 90 % du contenu signalé aux signataires a été évalué dans les 24 heures, une importante amélioration par rapport à 40 % en 2016. Plus de 70 % du contenu confirmé comme discours de haine illicite a été retiré avec succès, contre 26 % en 2016.


Météo Rabat

Agenda