Sénégal-Maroc : des imprimantes 3D pour équipier le personnel médical

Sénégal-Maroc : des imprimantes 3D pour équipier le personnel médical

C'est une petite révolution dans la lutte contre le coronavirus en Afrique. Un collectif d’ingénieurs sénégalais et marocains a lancé un ambitieux projet de fabrication d’outils de protection destinés au personnel médical au Sénégal et au Maroc.

Également composée d’entrepreneurs, de médecins et techniciens, l’équipe baptisée Ingénieurs vs Covid-19 Africa ambitionne de fournir aux hôpitaux des deux pays des écrans faciaux de protection et des systèmes de ventilation dans le cadre de la campagne nationale de lutte contre la pandémie du coronavirus. Pour fabriquer ces masques, principalement destinés aux professionnels de la santé -lesquels ont un besoin urgent de protection en raison des risques accrus de contracter le coronavirus- les volontaires utilisent des imprimantes 3D, des machines laser, du tissu et du plexiglas.
2.000 masques par jour
«Au Maroc, nous produisons déjà 2.000 appareils par jour», souligne Mouhamadou Lamine Niang, co-initiateur du projet. Plusieurs cellules ont déjà été mises en place dans des villes comme Rabat, Casablanca, Tanger et Marrakech, pour travailler sur des idées innovantes en vue de la création de masques de protection. «Aujourd’hui, nos masques sont utilisés dans les hôpitaux, mais nous réfléchissons déjà au lancement d’autres prototypes d’écrans faciaux pour équiper d’autres corps de métiers, notamment les professionnels des médias et les caissières par exemple, lesquels sont souvent exposés à de gros risques de contamination», ajoute le directeur du cabinet de recrutement Xpertize Africa, soulignant que le collectif qui regroupe déjà 40 personnes veut aller plus loin.