À New Delhi, affrontements meurtriers entre hindous nationalistes et musulmans

À New Delhi, affrontements meurtriers entre hindous nationalistes et musulmans

La capitale indienne New Delhi est secouée par de nouvelles violences intercommunautaires, qui ont fait au moins 18 morts et plus de 150 blessés depuis dimanche dernier. Il s'agit de la plus importante flambée de violence depuis le début des manifestations contre la loi sur la citoyenneté, il y a deux mois.

Alors que le Premier ministre indien Narendra Modi vient de recevoir avec faste le président américain Donald Trump pour sa première visite officielle, la capitale New Delhi fait face à une flambée de violence entre groupes rivaux. Des affrontements violents ont lieu depuis dimanche dernier autour de la loi sur la citoyenneté, jugée discriminatoire vis-à-vis des musulmans par ses détracteurs.
Ces violences ont opposé plusieurs centaines de partisans et détracteurs du texte controversé dans un quartier à majorité musulmane du nord-est de Delhi. Les échauffourées ont fait au moins 18 morts depuis dimanche dernier, a annoncé hier soir un responsable de l'hôpital de la zone affectée par les émeutes depuis dimanche.