Haïti : deux morts et des blessés dans des violences entre policiers et militaires

Haïti : deux morts et des blessés dans des violences entre policiers et militaires

Des policiers manifestant pour de meilleures conditions de travail ont attaqué hier le quartier général de l’armée haïtienne dans le centre de Port-au-Prince.

Des violences entre policiers haïtiens mécontents et militaires ont fait deux morts et une dizaine de blessés, hier, à Port-au-Prince, provoquant une vive tension dans la capitale haïtienne et amenant le gouvernement à annuler le carnaval qui devait s’y tenir jusqu’à mardi.
Dans un communiqué publié dans la soirée, le gouvernement a dit observer « avec préoccupation et consternation que la terreur a régné dans certaines artères de la zone métropolitaine de Port-au-Prince ». « Afin d’éviter le bain de sang programmé (…), il a été décidé d’annuler le carnaval », a-t-il ajouté.
Des policiers manifestant pour de meilleures conditions de travail ont attaqué dimanche le quartier général de l’armée haïtienne dans le centre de Port-au-Prince. L’état-major militaire a décrit un assaut mené par des individus « encagoulés et munis d’armes à feu ».