Modèle de développement : La DG du FMI livre sa recette

Modèle de développement : La DG du FMI livre sa recette

Pour Kristalina Georgieva, le Maroc est un pays qui a suivi un sentier difficile mais bénéfique pour l’économie et le peuple

«Il faut investir dans le capital humain». C’est ainsi que Kristalina Georgieva, directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), conçoit, hier à Rabat, sa recette pour le nouveau modèle de développement fort recherché par le Maroc. Pour la responsable en mission au Maroc, il faut donner aux ressources humaines «l’agilité de s’adapter et d’apprendre à apprendre».
3 points essentiels de la visite
L’oratrice, qui s’exprimait dans un point-presse parallèlement à cette mission, ne manque pas de préciser trois points à l’issue de ses échanges avec des responsables marocains. «Le Maroc montre le chemin dans la région et en Afrique. C’est un pays qui a suivi un sentier difficile mais bénéfique pour l’économie et le peuple», précise-t-elle comme 1er point. Dans ce sens, la DG met l’accent sur le leadership du Maroc en termes de «gouvernance et de lutte contre la corruption». Comme 2ème point, elle avance «l’importance du Royaume en Afrique ». Dans ce sens, le pays s’est engagé, selon ses dires, dans «la prospérité économique sur la base d’investissements dans le reste du continent». En 3ème lieu, l’intervenante se félicite des prochaines assemblées annuelles du FMI et de la Banque mondiale qui se tiendront en octobre 2021 à Marrakech. Outre ces points, la responsable s’exprime sur la croissance.