L’ONU appelle à « un cessez-le-feu durable » en Libye

L’ONU appelle à « un cessez-le-feu durable » en Libye

L’abstention de Moscou a permis le vote de la première résolution du Conseil de sécurité sur la Libye après dix mois d’escalade du conflit autour de Tripoli.

Après un silence de plus de dix mois, le Conseil de sécurité de l’ONU a enfin approuvé, hier, une résolution appelant à la cessation des combats alors que le conflit n’a cessé de se durcir aux portes de Tripoli. Le texte, rédigé par le Royaume-Uni et approuvé par 14 voix sur 15 - la Russie s’abstenant - réclame qu’« un cessez-le-feu durable » succède dans ce pays à la trêve fragile observée depuis hier. Il a fait l’objet d’âpres discussions pendant plus de trois semaines, illustrant des divisions internationales persistantes, malgré l’unité de façade affichée lors d’un sommet à Berlin le 19 janvier qui avait appelé à la fin des ingérences étrangères dans la crise libyenne.