La lancinante épine du libre-échange

La lancinante épine du libre-échange

Les accords de libre-échange avec les Etats-Unis, l'Europe et la Turquie enregistrent un « déficit manifeste », a déclaré le ministre de l'Industrie, du Commerce et de l'Economie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy.

Citant une étude réalisée par son département, il a indiqué que le déficit entre le Maroc et l’Union européenne se situe entre 75 et 78 MMDH par an et qu’il est dû à l'importation de carburant pour plus de 20 MMDH et de voitures (plus de 18 MMDH), tandis que le Maroc exporte vers l'Europe des voitures pour 60 MMDH.
Répondant à une question centrale à la Chambre des représentants relative aux « bilans des accords de libre-échange », il a relevé que l'investissement de l'UE représentait plus de 71% du volume des investissements étrangers au Maroc et que le soutien apporté par les pays européens au Royaume s'élevait à 1,4 milliard d'euros entre 2014 et 2020, qualifiant la relation commerciale entre le Maroc et l'Europe de « rentable », rapporte la MAP.