Sécurité alimentaire: Les déficits maintenus à l’horizon 2025.

Sécurité alimentaire: Les déficits maintenus à l’horizon 2025.

De profonds changements dans la cartographie alimentaire au cours de la dernière décennie.

Ceci, en ligne avec les transitions démographique, sociale, économique et nutritionnelle. Mais la performance du secteur agricole est restée modérée, en comparaison avec l’objectif fixé par le Plan Maroc vert, relève le HCP dans sa dernière livraison sur la sécurité alimentaire à l’horizon 2025.
A commencer par le manque à gagner de 31,7 milliards de DH par rapport à un revenu additionnel de 100 milliards de DH en 2020. En dépit de l’effort de modernisation du secteur, son taux de croissance est resté volatil et sa part dans le PIB a baissé. De même, la contribution dans la création d’emplois s’est inscrite sur un trend baissier.

Entre 2008 et 2018, cette contribution est passée de 40,9% à 34,1%, alors que la dynamique engendrée par le PMV devait s’accompagner d’une création brute de 125.000 emplois, en moyenne, par an. Pour le HCP, l’examen de l’évolution de la production agricole, pour la période 2019-2025, met en parallèle deux scénarios. L’un tendanciel, l’autre découlant des projections de la stratégie agricole. Les deux confirment la persistance de la dépendance alimentaire du Royaume en matière de produits de base.