Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
L'Economiste, il y a 15 jours

Formation professionnelle: Nouveau mode opératoire.
Les projets sélectionnés dans le cadre du Fonds Charaka, mis en place dans le cadre du Compact II du MCA, ambitionnent d’améliorer la compatibilité des formations avec les besoins du marché, notamment via une plus grande implication du secteur privé dans la gouvernance du système.

C’est l’un des programmes phares prévus par le Compact II du Millennium Challenge Account au Maroc. Le système de formation professionnelle, en pleine mutation, bénéficiera de l’appui de ce partenariat.
Les projets prévus sont en conformité avec la feuille de route tracée pour la refonte du système actuel, comme l’ont précisé le chef du gouvernement, Saâdeddine El Othmani, et le secrétaire d’Etat en charge de ce secteur, Mohamed El Gharras, lors d’une rencontre organisée vendredi dernier à Rabat.

Plusieurs mémorandums d’entente ont été signés lors de cet événement, portant notamment sur 15 projets sélectionnés suite à une procédure d’appel à projets. Il s’agit de la construction de 9 centres et de la mise à niveau de 6 autres, selon El Othmani. Implantés dans 6 régions, ils devront permettre la formation de 8.400 étudiants par an. Le coût global des projets de ce programme est de 813,4 millions de DH, financés par le Fonds «Charaka».

Pour El Gharras, cela est en phase avec les objectifs fixés pour la réforme du secteur, notamment en matière d’amélioration de l’employabilité des jeunes, de la modernisation des moyens pédagogiques et du renforcement de la compétitivité des entreprises.

Les projets sélectionnés devront s’inscrire dans la nouvelle logique de gouvernance, dans laquelle «le privé jouera un rôle important dans la définition et la gestion des besoins des entreprises, tout en garantissant une meilleure adéquation entre les compétences formées et les besoins du marché».

Les 15 projets sélectionnés couvrent plusieurs secteurs, dont l’agriculture, l’agro-industrie, le tourisme, l’industrie, l’artisanat, le BTP, le transport et logistique et la santé. L’implication du secteur privé dans ce programme est prévue à travers la représentation de la CGEM et de certaines fédérations sectorielles, notamment de la minoterie, du BTP, transport et logistique, de l’industrie hôtelière, du groupement des industries aéronautiques et spatiales…

Le Fonds «Charaka», mis en place dans le cadre du Compact II du MCA, est doté de près de 100 millions de dollars, dont une contribution du Maroc de près de 30 millions de dollars. Il vise le financement des projets de création, d’extension ou de réhabilitation des centres de formation professionnelle.

L’objectif est de favoriser la mise en place d’une offre de formation professionnelle tirée par la demande du secteur privé, parallèlement à l’adoption de modèles de gouvernance basés sur le partenariat public-privé. Comme l’a rappelé El Othmani, ce nouveau mode opératoire permettra d’être en phase avec les orientations royales portant sur la réforme du secteur de la formation professionnelle. L’objectif est de doter les diplômés des compétences requises pour accéder au marché de l’emploi, selon une démarche réaliste, répondant aux priorités de l’économie nationale et du marché du travail.

Dans les détails, la région de Casablanca-Settat accapare l’essentiel des projets (5). Ils portent notamment sur les instituts de formation en boulangerie et pâtisserie (Casablanca), des métiers du transport et de la logistique (Tit Mellil), des technologies appliquées (Had Soualem), des métiers de l’aéronautique et de logistique aéroportuaire (Nouaceur) et des métiers du bâtiment (Casablanca).

De son côté, Fès-Meknès bénéficiera de 4 projets, portant sur 2 instituts des arts traditionnels, à Meknès et à Fès, et sur d’autres établissements de formation dans les métiers de la santé et du BTP. A l’Oriental, le projet sélectionné porte sur l’institut de formation dans les métiers de la santé et de l’action sociale. Idem pour la région de Beni Mellal qui a bénéficié d’un projet portant sur le même domaine de formation. Celui qui sera lancé dans la région de Draâ Tafilalet concerne les métiers de technologie appliquée hôtelière et touristique (Ouarzazate).

Lire Source
Lire aussi

Atonie de la croissance : faut-il se priver des instruments de régulation ?

L’INFLATION EST À 0,1% À FIN JUIN ET NE DEVRAIT PAS DÉPASSER 0,6% POUR L’ANNÉE 2019. LE TAUX DÉBITEUR MOYEN RESSORT À 4,89% AU PREMIER TRIMESTRE. LE PIB, LUI, A PROGRESSÉ DE 2,8% AU PREMIER TRIMESTRE ET DEVRAIT S’ÉTABLIR À 2,6% AU DEUXIÈME, À 2,4% AU TROISIÈME ET À 2,7% POUR L’ENSEMBLE DE L’EXERCICE.
Appui au Plan Maroc Vert par l’Agence française de développement : L’ADA procède à l’évaluation finale des projets

Les projets lancés à ce jour dans le cadre de la première composante s’élèvent à 60 projets portant à terme sur un investissement de près de 501 millions de dirhams.
Formation professionnelle: Nouveau mode opératoire.

Les projets sélectionnés dans le cadre du Fonds Charaka, mis en place dans le cadre du Compact II du MCA, ambitionnent d’améliorer la compatibilité des formations avec les besoins du marché, notamment via une plus grande implication du secteur privé dans la gouvernance du système.
Stroc Industries : le plan de sauvegarde activé.

LE PLAN DE SAUVETAGE DOIT ÊTRE EXÉCUTÉ SUR UNE PÉRIODE DE 5 ANS. LA SITUATION FINANCIÈRE DE L’INDUSTRIEL JUGÉE «REMÉDIABLE». LES BANQUES INCITÉES À FAIRE PREUVE DE PLUS DE SOUPLESSE EN APPRÉCIANT LES DEMANDES DE FINANCEMENT AU CAS PAR CAS.
Sonasid prévoit une baisse de son résultat net de 30 MDH au S1-2019.

La société nationale de sidérurgie, Sonasid, a annoncé, jeudi, que son résultat net à fin juin 2019 devrait enregistrer une baisse de 30 millions de dirhams (MDH) en comparaison avec le premier semestre 2018.
Lancement au Ghana de l’«OCP School Lab».

OCP Africa, filiale du Groupe OCP, leader mondial sur le marché du phosphate et de ses dérivés, vient de lancer au Ghana l’«OCP School Lab», une école itinérante de formation aux bonnes pratiques agricoles.
Air Arabia Maroc lance de nouveaux services VIP.

Air Arabia Maroc, leader du transport aérien à bas coût dans la région, franchit une nouvelle étape dans son engagement en faveur d’un voyage confortable, fiable et pratique. Dès le 31 juillet, la compagnie proposera à ses passagers une offre exceptionnelle de services avec des options VIP de l’enregistrement à l’embarquement. Vous serez désormais prioritaire tout au long de votre parcours à l'aéroport, et plus encore !
Le mouvement Maan sort l’artillerie lourde contre le HCP.

IL A ÉMIS DES CRITIQUES ACERBES À L’ENCONTRE DES MOYENS DE RELANCE FORMULÉS PAR L’ORGANISME DE STATISTIQUE.
Pêche : Retour de la flotte espagnole.

CE SONT 138 NAVIRES DE PÊCHE EUROPÉEN QUI SONT EN TRAIN DE SE REDÉPLOYER DANS LES EAUX MAROCAINES DE L’ATLANTIQUE.
Consommation : Hausse de 0,2% de l’IPC en juin.

L’INDICE DES PRIX À LA CONSOMMATION (IPC) A ENREGISTRÉ, AU COURS DU MOIS DE JUIN 2019, UNE LÉGÈRE HAUSSE DE 0,2% PAR RAPPORT AU MOIS PRÉCÉDENT, INDIQUE LE HAUT-COMMISSARIAT AU PLAN (HCP).



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Kitea - Tables Basses & de réunions
Réf.: W180CM Table de conférence rectangulaire
Dim.: 180 x 90 cm 1.850 Dh
Réf.: W240CM Table de conférence ovale
Dim.: 240 x 90 cm 2.600 Dh
Réf.: W120CM Table de réunion ronde
Diam.: 120 cm H.: 75 cm 1.450 Dh
Réf.: WCF45M Table café PF
Dim.: 45x45x36 cm 690 Dh
Réf.: WCF60M Table café GF
Dim.: 60x60x36 cm 850 Dh

Leguide Voyage


Riad la Perle de la Medina
Le Riad la perle de la Médina vous offre une atmosphère féerique pour un séjour paradisiaque digne des contes des mille et une nuits.