Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Le Monde, il y a 18 jours

Libye : un missile s’abat sur un centre de détention de migrants, tuant 40 personnes.
L’ONU s’inquiète, depuis la reprise des combats à Tripoli, du sort des migrants et réfugiés « en danger près de zones d’affrontements ».

Près de 40 migrants ont été tués et plus de 70 autres blessés mardi 2 juillet dans une frappe aérienne contre leur centre de détention dans la banlieue de la capitale libyenne, Tripoli, a annoncé à l’Agence France-Presse un porte-parole des services de secours. « Il s’agit d’un bilan préliminaire. Le bilan pourrait s’aggraver », a ajouté le porte-parole, Osama Ali. Selon lui, 120 migrants étaient détenus dans le hangar qui a été atteint de plein fouet par la frappe.

Plusieurs corps gisaient sur le sol du hangar où sont détenus les migrants, tandis que les ambulances se précipitaient sur place, selon la même source. Des responsables du centre ont attribué le raid aux forces du maréchal Khalifa Haftar, faisant état de dizaines de morts.
Sur son compte Twitter, le bureau du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés s’est dit « extrêmement préoccupé » par des informations sur des frappes aériennes contre le centre de détention de Tadjourah, et « sur la mort de réfugiés et de migrants ».

Lire les témoignages : « On m’a traité comme un esclave » : rescapés de l’enfer libyen, des migrants témoignent
Pas de revendication
La frappe contre le centre des migrants n’a pas été revendiquée mais des médias pro-Haftar ont fait état mardi soir d’une « série de raids aériens » à Tripoli et Tadjourah.

Les agences de l’Organisation des Nations unies (ONU) et les organisations humanitaires rappellent régulièrement leur opposition à ce que les migrants arrêtés en mer soient ramenés en Libye, en proie au chaos depuis la chute de Mouammar Kadhafi, en 2011, et où ils se retrouvent placés « en détention arbitraire » ou à la merci de milices.

Leur situation est devenue plus critique depuis le début de l’offensive militaire, le 4 avril, du maréchal Khalifa Haftar depuis l’Est libyen pour conquérir Tripoli, siège du Gouvernement d’union nationale reconnu par la communauté internationale.

La mission d’appui de l’ONU en Libye a maintes fois exprimé son inquiétude sur le sort d’environ 3 500 migrants et réfugiés « en danger dans des centres de détention situés près de zones d’affrontements ».


Lire Source
Lire aussi

Washington a pu abattre un de ses propres drones "par erreur", estime l'Iran.

Les États-Unis ont abattu jeudi un drone iranien au-dessus du détroit d'Ormuz car il s'approchait dangereusement d'un navire américain, a annoncé Donald Trump.
Japon : incendie présumé criminel d'un studio d'animation, au moins 13 morts.

Le bilan risque de s'alourdir, les médias locaux parlant d'une vingtaine de salariés portés disparus, tandis que 35 autres ont été blessés, dont 10 grièvement.
Elue sans enthousiasme, Ursula von der Leyen s’expose à des débuts difficiles à la tête de la Commission européenne

Ursula von der Leyen a été élue présidente de la Commission européenne le 16 juillet
Quand Macron tente de reconquérir les Serbes en parlant leur langue.

Pour la première fois depuis 18 ans et une visite officielle de Jacques Chirac, un président français s'est rendu en Serbie.
Hongkong : heurts en marge d’une nouvelle manifestation massive.

Depuis plus d’un mois, un mouvement de protestation de grande ampleur se mobilise contre l’influence croissante de Pékin sur le territoire à statut spécial.
Libye : un missile s’abat sur un centre de détention de migrants, tuant 40 personnes.

L’ONU s’inquiète, depuis la reprise des combats à Tripoli, du sort des migrants et réfugiés « en danger près de zones d’affrontements ».
Un camp de l'armée nigérienne visé par une attaque près de la frontière du Mali.

Des hommes armés ont attaqué, lundi, un camp de l’armée régulière dans l’ouest du Niger, dans une zone proche du Mali, selon une source militaire locale. Cette attaque survient au moment où Niamey doit accueillir un sommet de l'Union africaine.
La Corée du Nord salue la visite "extraordinaire" de Trump.

Donald Trump a fait avec Kim Jong Un quelques pas en territoire nord-coréen. Il est devenu le premier président des Etats-Unis à fouler le sol de la Corée du Nord.
Tunisie : un policier tué et huit blessés dans deux attentats-suicides à Tunis revendiqués par l’EI

Ce double attentat témoigne de la persistance de certains groupes terroristes en Tunisie, malgré une amélioration générale de la situation sécuritaire.
Un bateau de touristes attaqué par des hommes armés de fusils et de sabres.

Deux touristes australiens et trois accompagnateurs, venus y observer les fonds sous-marins, ont été attaqués par plusieurs hommes armés



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


- Voitures friction

Leguide Voyage


Tajine wa Tanjia
Un petit air de Marrakech et des régions du Sud habite ce restaurant bien sympathique. Tout est là pour un dépaysement garanti : décoration ethnique avec ses murs en pisé, agrémentées d?artisanant, tables en fer forger , musique traditionnelle ou gnaoua mais surtout une cuisine savoureuse offrant de l'entrée au dessert un bel éventail des spécialités du Sud dont une large variété de tajines sucrés et salés ou de tanjias à fondre de plaisir.