Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
L'Economiste, il y a 7 jours

Filière des dattes: La production décolle en attendant la valorisation.
Le contrat-programme prévoit des plantations modernes hors palmeraies sur 17.000 ha. Fin 2018, environ 28.400 ha de terres agricoles ont été mobilisés.

La filière des dattes accroche. Le programme de plantation de 3 millions de palmiers sera atteint avant terme, voire dépassé. Le constat a été relevé lors de la toute récente visite du ministre de l’Agriculture dans la région de Drâa-Tafilalet qui en concentre plus de 80% des superficies.

Pour le moment, 2,7 millions d’arbres ont été plantés. Fin 2019 la barre des 3 millions d’arbres sera franchie, soit plus que l’objectif du contrat-programme. Mais l’effet sur le volume produit est attendu dans les 4 à 5 années prochaines puisqu’il faut 7 ans pour qu’un palmier dattier entre en pleine production.

La convention cible la réhabilitation des palmeraies existantes sur une superficie globale de 48.000 ha et la création de nouvelles plantations modernes sur 17.000 ha. Pour atteindre une production de 160.000 tonnes de dattes en 2020 et 185.000 en 2030 contre 90.000 tonnes actuellement.

La dynamique devait être accompagnée par une production de 300.000 plants in vitro par an, en impliquant des laboratoires privés sous supervision de l’Institut national de recherche agronomique (Inra). Reste à savoir si l’étalement de la campagne des dattes aussi bien en précocité qu’en tardivité a été pris en compte. Dans l’objectif d’atténuer sinon de mettre fin à la concentration de la production sur les mois d’octobre-novembre. Les services du ministère de l’Agriculture ne renseignent pas sur cet aspect.

Or, cette situation fait du Maroc un importateur net: 30.000 tonnes, rien que pour satisfaire les besoins du Ramadan et 90.000 tonnes sur une année entière. Le décalage avec le mois de jeûne par rapport à l’arrivée de la récolte locale des dattes ne devrait s’estomper que dans quatre années.

Par contre, l’effort de valorisation et du développement du froid sera intensifié. Environ 110.000 tonnes de dattes seront traitées dès l’année prochaine: 70.000 tonnes de dattes fraîches conditionnées, 20.000 tonnes transformées en produits dérivés et autant en aliment de bétail.
Parallèlement, il est prévu d’exporter 5.000 tonnes de dattes de qualité supérieure, notamment les variétés Majhoul et Najda et de doubler le volume, une décennie après.
Pour réaliser les objectifs inscrits dans le contrat-programme, l’investissement a été arrêté à 7,6 milliards de DH dont 4,9 milliards sous forme de soutien de l’Etat. La subvention ayant été servie sous forme de distribution des plants et de réalisation des plantations ainsi que l’équipement en systèmes d’irrigation. Ceci, sans compter la cession du foncier aux investisseurs opérant en dehors des palmeraies.

Parmi les principales réalisations, il y a lieu de citer par ailleurs la distribution de plus de 2,7 millions de plants. Chiffre qui devrait passer à 3 millions fin 2019. Ce qui correspond au niveau des plantations. Le renforcement de la recherche via l’installation de nouveaux laboratoires publics et du secteur privé ainsi que l’équipement de 15.560 ha en micro-irrigation. S’ajoutent aussi la construction et l’équipement de 48 unités de valorisation et l’extension de la capacité installée et la mise à disposition de 28.400 ha de terres agricoles au profit des investisseurs.

En ce qui concerne l’amélioration de la valeur marchande des produits, il a été instauré des normes de qualité de 9 variétés de dattes dont 8 ont bénéficié de signe distinctif d'Indication géographique protégée (IGP). Selon le ministère de l’Agriculture, «la valeur ajoutée de la filière des dattes a plus que doublée» entre 2015 et 2018 par rapport à la période de référence 2003-2007. Le nombre de journées de travail a également doublé avec à la clé un bond du rendement de 40% de la main-d’œuvre. Il en est de même de la production dont le niveau a été multiplié par 2. Du coup, le revenu moyen des agriculteurs s’est nettement amélioré: 33%.

Le palmier dattier occupe une superficie d’environ 60.000 ha, avec plus de 6 millions de palmiers (avec une densité moyenne de 100 arbres à l’hectare). Il se situe principalement dans les régions de Drâa-Tafilalet (81%), Souss-Massa (13%), l’Oriental (3%) et Guelmim Oued Noun (2%).

L’activité phoenicicole contribue de 20 à 60% dans la formation du revenu agricole pour plus de 1,4 million d’habitants et assure, en plus de la datte, divers matériaux destinés à l’artisanat, à la construction ou à la production d’énergie.

En Savoir Plus
Lire aussi

Bonne performance du textile marocain en Europe : Les exportations reprennent de plus belle

Le textile marocain regagne des parts du marché européen. Les exportations marocaines d’habillement ont grimpé de près de 5% au premier semestre 2019.
La filière des fruits rouges monte en puissance.

LA PRODUCTION DE FRUITS ROUGES A ÉVOLUÉ DE 6,11% DURANT LA CAMPAGNE 2018-2019 QUI S’ACHÈVERA EN JUIN PROCHAIN. RECONNUE EN AVRIL EN MARGE DU SIAM, L’INTER-PROFESSION VEUT METTRE EN PLACE UN CONTRAT-PROGRAMME 2019-2023. UNE ASSIETTE FONCIÈRE ADDITIONNELLE DE 1297 HECTARES A ÉTÉ PLANTÉE.
Économie circulaire: l'OCP consolide sa vision.

Le groupe de l'Office chérifien des phosphates (OCP) développe un programme d'«économie circulaire» inclusif et à portée éminemment sociale, a affirmé mardi à Montréal, Hanane Mourchid, directrice en charge de l'économie circulaire au sein du groupe.
Locaux commerciaux : le secteur se restructure.

APRÈS L’EUPHORIE QUI A DURÉ JUSQU’EN 2010, LE MARCHÉ A SUBI UNE CORRECTION ASSEZ SÉVÈRE. L’OFFRE PORTE SUR LA VENTE ALORS QUE LA DEMANDE CHERCHE LA LOCATION. LES PRIX ONT BAISSÉ DE 20 À 30% PAR RAPPORT À LA MOYENNE DES QUATRE DERNIÈRES ANNÉES.
Filière des dattes: La production décolle en attendant la valorisation.

Le contrat-programme prévoit des plantations modernes hors palmeraies sur 17.000 ha. Fin 2018, environ 28.400 ha de terres agricoles ont été mobilisés.
WISH Africa Expo-Londres 2019 : Le Maroc à l’honneur.

«WISH Africa», une plate-forme media et marketing qui met en avant les potentialités de l’Afrique, a organisé l’exposition «WISH Africa» les 8 et 9 juin à Londres en braquant les projecteurs sur quatre pays du continent avec à leur tête le Royaume du Maroc.
Saudi Airlines lance une ligne directe Jeddah Marrakech

Un avion Boeing (B787-9) Dreamliner à son bord 274 passagers a atterri hier à l'aéroport Marrakech-Menara annonçant l'ouverture officielle de cette ligne.Les vols sont programmés trois fois par semaine, tous les mardi,jeudi et samedi.
Statut de Bank Al-Maghrib: Le projet victime de manœuvres politiciennes.

Qui l’aurait cru il y a encore quelques semaines: le projet de loi relatif au statut de Bank Al-Maghrib bloqué au niveau de la deuxième lecture à la Chambre des représentants.....
Ramadan : les secteurs qui en profitent et ceux qui trinquent.

LES HÔTELIERS SE MUENT EN RESTAURATEURS POUR COMPENSER LE RECUL DES RÉSERVATIONS. LE COMMERCE MODERNE DE BOUCHE S’EN SORT BIEN, MAIS PARTAGE LE GÂTEAU AVEC L’INFORMEL QUI PROLIFÈRE DURANT CE MOIS.
Pomme de terre: 2 millions de tonnes et l’import explose!

La conservation hors froid prédomine toujours. A l’instar de l’oignon, les pommes de terre sont couvertes de leurs propres plantes et aspergées de pesticides. C’est dire le danger sanitaire pour le consommateur.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Kitea - Tableaux abstraits
1 Réf.: JN1960 650 Dh
Tableau abstrait NUANCE
Dim.: 80X80 cm
2 Réf.: JN1784 650 Dh
Tableau abstrait QUADRI
Dim.: 80X80 cm
3 Réf.: JN2033 650 Dh
Tableau abstrait ASTRE Terre
Dim.: 80X80 cm

Leguide Voyage


Dar Mouchka
Dominant la baie de Tanger, Dar Mouchka vous accueille dans un dédale bleu et blanc évoquant les hameaux du Rif. A découvrir pour un séjour qui vous procurera calme et repos au rythme des cigales et du bruissement du vent.