Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
L'Economiste, il y a 14 jours

Statut de Bank Al-Maghrib: Le projet victime de manœuvres politiciennes.
Qui l’aurait cru il y a encore quelques semaines: le projet de loi relatif au statut de Bank Al-Maghrib bloqué au niveau de la deuxième lecture à la Chambre des représentants.....

...Pourtant, c’est ce qui est arrivé à ce texte, très attendu par le ministère des Finances et les autorités monétaires.

Ainsi, après avoir franchi l’étape de la deuxième lecture de la Commission des finances qui lui a apporté quelques changements après l’étape des conseillers, notamment le renouvellement du mandat du wali de la banque centrale deux fois, voté à l’unanimité.

L’autre changement réside dans la suppression de l’amendement prévoyant l’introduction de la langue amazighe sur les billets de banque et les pièces de monnaie. Le texte a été programmé en plénière pour son adoption et son transfert à l’imprimerie officielle pour une publication au Bulletin officiel.

Entre-temps, le président du RNI, Aziz Akhannouch, est entré dans la danse, en remontant les bretelles au chef du groupe parlementaire Taoufik Kamil. Il lui reproche de ne pas l’avoir consulté à l’avance.

Ce dernier s’est trouvé dans l’obligation de publier un communiqué de presse pour annoncer son intention de demander, lors de la plénière, le retour du projet de loi à la Commission des finances. Il a voulu montrer que le parti a décidé de changer de position et de voter en faveur de l’amendement introduisant la langue amazighe sur les billets de banque et les pièces de monnaie.

C’est la stupeur dans les rangs du RNI et au sein de la majorité, surtout que les conseillers et les députés de ce parti avaient voté contre cet amendement défendu par le PAM. Même l’Istiqlal s’était rangé aux côtés de la majorité pour annuler l’amendement des conseillers.

La tournure prise par les évènements n’est pas du goût du ministre de l’Economie et des Finances. En effet, Mohamed Benchaâboun ne voulait pas qu’on retarde l’adoption de son projet de loi. Surtout que le projet de loi organique sur l’officialisation de l’amazighe comporte une disposition visant l’inscription des langues arabe et amazighe sur les billets de banque.

Toutefois, ce texte prévoit une application progressive, qui s’étale sur une période de 10 ans. «C’est une loi organique. Pourquoi alors mettre cette disposition dans une loi ordinaire», se demande Abdallah Boinou (PJD), président de la Commission des finances à la Chambre des représentants.

Mais a-t-on mesuré les conséquences financières de l’application immédiate d’une telle mesure? En effet, Dar As-Sikkah devra engager des investissements pour changer son matériel de conception et d’impression. S’y ajoute le coût logistique nécessaire au ramassage de l’argent en circulation sur le marché, particulièrement à la veille du retour massif de la communauté marocaine résidente à l’étranger.

Sur ce dossier, une source officielle au sein de Bank Al-Maghrib donne sa position. Pour elle, «une loi organique se prononcera sur l’usage de la langue amazighe dans l’ensemble des aspects économique et social du quotidien des citoyens. En vertu de cette loi organique, les dispositions nécessaires seront intégrées par rapport à cette question. La loi organique prime par rapport à la loi spéciale».

En tout cas, ce n’est pas le premier coup que Mohamed Benchaâboun encaisse sans broncher de la part du président du RNI. La première fléchette a été lancée lors des protestations des commerçants contre une supposée facture numérique il y a quelques mois, décriée par le président du RNI lors d’une réunion de son état-major à Nador.

Or, le ministre des Finances n’avait même pas entamé les réunions avec ses services et les professionnels pour élaborer le décret d’application. Visiblement, les deux hommes ne semblent pas sur la même longueur d’onde. Pourtant, à sa nomination par le Roi, Mohamed Benchaâboun a été présenté comme une recrue de Aziz Akhannouch. Et en tant que ministre, il devient, sur titre, membre du bureau politique.

Mais, dans la réalité, les choses se passent autrement. Le ministre des Finances ne prend pas part aux activités partisanes du RNI. Il n’a assisté qu’une seule fois aux réunions du bureau politique du parti, juste après sa nomination en remplacement de Mohamed Boussaid.

Voir Source
Lire aussi

Bonne performance du textile marocain en Europe : Les exportations reprennent de plus belle

Le textile marocain regagne des parts du marché européen. Les exportations marocaines d’habillement ont grimpé de près de 5% au premier semestre 2019.
La filière des fruits rouges monte en puissance.

LA PRODUCTION DE FRUITS ROUGES A ÉVOLUÉ DE 6,11% DURANT LA CAMPAGNE 2018-2019 QUI S’ACHÈVERA EN JUIN PROCHAIN. RECONNUE EN AVRIL EN MARGE DU SIAM, L’INTER-PROFESSION VEUT METTRE EN PLACE UN CONTRAT-PROGRAMME 2019-2023. UNE ASSIETTE FONCIÈRE ADDITIONNELLE DE 1297 HECTARES A ÉTÉ PLANTÉE.
Économie circulaire: l'OCP consolide sa vision.

Le groupe de l'Office chérifien des phosphates (OCP) développe un programme d'«économie circulaire» inclusif et à portée éminemment sociale, a affirmé mardi à Montréal, Hanane Mourchid, directrice en charge de l'économie circulaire au sein du groupe.
Locaux commerciaux : le secteur se restructure.

APRÈS L’EUPHORIE QUI A DURÉ JUSQU’EN 2010, LE MARCHÉ A SUBI UNE CORRECTION ASSEZ SÉVÈRE. L’OFFRE PORTE SUR LA VENTE ALORS QUE LA DEMANDE CHERCHE LA LOCATION. LES PRIX ONT BAISSÉ DE 20 À 30% PAR RAPPORT À LA MOYENNE DES QUATRE DERNIÈRES ANNÉES.
Filière des dattes: La production décolle en attendant la valorisation.

Le contrat-programme prévoit des plantations modernes hors palmeraies sur 17.000 ha. Fin 2018, environ 28.400 ha de terres agricoles ont été mobilisés.
WISH Africa Expo-Londres 2019 : Le Maroc à l’honneur.

«WISH Africa», une plate-forme media et marketing qui met en avant les potentialités de l’Afrique, a organisé l’exposition «WISH Africa» les 8 et 9 juin à Londres en braquant les projecteurs sur quatre pays du continent avec à leur tête le Royaume du Maroc.
Saudi Airlines lance une ligne directe Jeddah Marrakech

Un avion Boeing (B787-9) Dreamliner à son bord 274 passagers a atterri hier à l'aéroport Marrakech-Menara annonçant l'ouverture officielle de cette ligne.Les vols sont programmés trois fois par semaine, tous les mardi,jeudi et samedi.
Statut de Bank Al-Maghrib: Le projet victime de manœuvres politiciennes.

Qui l’aurait cru il y a encore quelques semaines: le projet de loi relatif au statut de Bank Al-Maghrib bloqué au niveau de la deuxième lecture à la Chambre des représentants.....
Ramadan : les secteurs qui en profitent et ceux qui trinquent.

LES HÔTELIERS SE MUENT EN RESTAURATEURS POUR COMPENSER LE RECUL DES RÉSERVATIONS. LE COMMERCE MODERNE DE BOUCHE S’EN SORT BIEN, MAIS PARTAGE LE GÂTEAU AVEC L’INFORMEL QUI PROLIFÈRE DURANT CE MOIS.
Pomme de terre: 2 millions de tonnes et l’import explose!

La conservation hors froid prédomine toujours. A l’instar de l’oignon, les pommes de terre sont couvertes de leurs propres plantes et aspergées de pesticides. C’est dire le danger sanitaire pour le consommateur.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Kitea - CT3791A
Meuble Info plateau en verre et pied en métal
Dim.: 80x60x75 cm

Leguide Voyage


Ciel d'Afrique
Le Maroc est un pays merveilleux. La Montgolfière est le moyen idéal pour en découvrir les secrets et la chaleur de ses habitants. éspèrant que vous pourrez goûter à la magie de nos vols. Vous comprendrez alors pourquoi les oiseaux chantent.