Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Le Monde, il y a 2 mois

Avortement : le danger du recul américain.
Dans 28 Etats américains sur 50, la législation sur l’avortement a été durcie ou risque de l’être. En modifiant l’équilibre au sein de la Cour suprême, Donald Trump a toute sa part dans cette inquiétante remise en cause.

Editorial du « Monde ». C’est une bataille politique bien orchestrée. Alabama, Géorgie, Ohio, Kentucky, Tennessee, Missouri… Depuis le début de l’année, la liste des Etats américains qui ont décidé de durcir la législation sur l’avortement ne cesse de s’allonger. Au total, des lois restrictives ont été adoptées, ou sont actuellement en cours d’examen, dans pas moins de 28 Etats sur 50. Sous des formes différentes, le but reste le même : inciter à déclencher une procédure juridique susceptible d’être portée devant la Cour suprême pour revenir sur la jurisprudence fédérale. Le succès de cette entreprise ramènerait les Etats-Unis quarante-six ans en arrière.

Dernier exemple en date de cette vague conservatrice, le 17 mai : le Parlement du Missouri a adopté une loi qui punit jusqu’à quinze ans de prison une interruption volontaire de grossesse (IVG) au-delà de la huitième semaine (contre douze semaines en France). En Alabama, un médecin qui pratiquerait un tel acte sur une femme, même victime de viol ou d’inceste, encourt désormais quatre-vingt-dix-neuf ans d’emprisonnement, une peine supérieure à celle en vigueur pour le violeur lui-même. En Géorgie, dans l’Ohio ou le Tennessee, l’avortement est hors la loi dès la sixième semaine de grossesse, un stade où la plupart des femmes ignorent encore être enceintes.
Ce mouvement montre qu’il n’y a pas d’acquis qui ne soit potentiellement réversible. Le droit des femmes à disposer de leur corps comme elles l’entendent est remis en cause par une fraction de la population américaine, minoritaire, mais agissante. Depuis 1973, lorsque, dans le célèbre arrêt « Roe vs Wade », la Cour suprême a interprété le quatorzième amendement de la Constitution des Etats-Unis sur la vie privée dans un sens favorable au droit à l’avortement, un puissant mouvement, principalement dans les Etats conservateurs de la « ceinture de la Bible », conteste cette lecture.

Offensive paradoxale
Toutefois, malgré des restrictions, notamment sur les délais dans lesquels une IVG peut être pratiquée, le principe du droit à l’avortement a résisté jusqu’à maintenant à toutes les tentatives de retour en arrière.
L’élection de Donald Trump, devenu opposant à l’avortement sur le tard, a changé radicalement la donne. Si une bonne partie de l’électorat blanc et évangélique l’a porté à la Maison Blanche, malgré son comportement assez peu puritain, c’était pour une raison bien précise : bouleverser l’équilibre au sein de la Cour suprême afin d’installer une majorité conservatrice susceptible de changer la jurisprudence sur l’avortement. La mission est en cours d’accomplissement : la nomination de deux juges aux positions anti-IVG affichées, Brett Kavanaugh et Neil Gorsuch, laisse peu de doutes sur la façon dont la juridiction suprême pourrait interpréter une nouvelle affaire qui lui serait soumise.
Cette offensive reste paradoxale. Les statistiques montrent que, contrairement au discours de la droite extrême, les règles actuelles ne sont en rien une incitation irresponsable à l’avortement. Depuis 2006, les IVG sont en recul de 26 %. Par ailleurs, même si le pays demeure très partagé entre les « pro-vie » et les « pro-choix », plus de deux Américains sur trois se disent favorables à la jurisprudence actuelle, estimant qu’elle constitue un bon équilibre. Avant de le rompre, la Cour suprême devra faire preuve d’une extrême prudence, au risque d’aggraver les divisions dans un pays déjà passablement fracturé depuis l’élection de Donald Trump.

Voir Source
Lire aussi

Daesh: «Jihadi Jack» déchu de sa nationalité britannique, déception du Canada.

ack Letts, qui avait la double nationalité britanno-canadienne, relève de « la responsabilité du gouvernement canadien »
Afghanistan: Un attentat à la voiture piégée fait 80 blessés à Kaboul.

Un véhicule rempli d’explosifs a explosé à l’entrée d’un commissariat de Kaboul
En Sibérie, l’explosion d’un dépôt de munitions fait un disparu, douze blessés et des milliers d’évacués

D’après les autorités locales, 9 500 habitants ont été évacués dans un rayon de 15 kilomètres autour de la catastrophe. L’état d’urgence a été décrété.
L'Iran arraisonne un pétrolier "irakien" dans le Golfe persique

Le pétrolier saisi mercredi par l'Iran dans le Golfe persique est irakien, a rapporté dimanche l'agence de presse officielle IRNA. Selon les autorités iraniennes, ce troisième bateau étranger arraisonné en moins d'un mois faisait de la "contrebande".
La Corée du Nord effectue son troisième test de missiles de la semaine

Donald Trump a réagi, estimant que cela n'était «pas un problème» car il s'agit d'un test de missiles de courte portée
Présidentielle en Tunisie : Youssef Chahed candidat.

Le chef du gouvernement tunisien, Youssef Chahed, devrait présenter sa candidature à la présidentielle anticipée, prévue le 15 septembre, a annoncé mercredi son parti "Tahya Tounès".
Entre Kandahar et herat, explosion meurtrière d'un autocar.

Un bus circulant, mercredi, entre Kandahar et Herat, en Afghanistan, a sauté sur une bombe placée au bord de la route. Plus de 30 personnes, "essentiellement des femmes et des enfants" ont été tuées. Un acte que les autorités attribuent aux Taliban.
Hong Kong: Un nouveau week-end de heurts entre manifestants anti-gouvernementaux et forces de l'ordre

Des dizaines de milliers de personnes ont bravé l'interdiction de manifester des autorités pour arpenter les rues de la mégalopole
La présidence de Béji Caïd Essebsi, symbole de l’ambivalence de la révolution tunisienne

Le premier président élu de la Tunisie démocratique, Béji Caïd Essebsi, s’est éteint, jeudi, à l'âge de 92 ans. Ce vétéran de la politique, qui est arrivé au pouvoir à la faveur de la révolution "du jasmin", a aussi bien servi Bourguiba que Ben Ali.
L’armée israélienne détruit des bâtiments dans une zone contrôlée par l’Autorité palestinienne

Les démolitions engagées lundi à Jérusalem-Est suscitent l’inquiétude de la communauté internationale qui y voit « un précédent dangereux ».



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Dell - Vostro 1015
Intel core2 Duo / 2.10 Ghz, Mémoire 3 Go, HDD 320 GO, Graveur DVD, Webcam Intégrée

Leguide Voyage


El Oumnia Puerto
El Oumnia Puerto est un hôtel à taille humaine qui convient aux familles et aux couples. Le calme du patio vous fera passer d'agréables moments.
L'hôtel Oumnia Puerto est situé non loin de la plage de Tanger.