Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
l'Economiste, il y a 1 mois

Matériaux de construction: La traque de l’informel.
Bientôt tous les matériaux de construction devront porter le nouveau marquage de mise en conformité, à l’instar des équipements électriques (chargeurs, interrupteurs…) et des jouets. Objectif: contrecarrer l’informel et la contrefaçon devenus légion dans le secteur de la construction.

Le projet du ministère de l’Industrie vise 35 variétés de produits: préfabriqué, ciment, portes, fenêtres, isolation, gypse, aciers de ferraillage et de précontrainte pour béton, assainissement, revêtements de sols… Une manière de réguler un secteur qui réalise un chiffre d’affaires annuel de 45 milliards de DH et qui vise à générer un surplus de 3 milliards de DH de valeur ajoutée.

Le projet de réglementation a été soumis aux professionnels pour avis. Son entrée en vigueur sera effective après une période transitoire de six mois à compter de la publication de l’arrêté au Bulletin officiel. Tout producteur, fabricant étranger compris, souhaitant exporter directement ses produits au Maroc, importateur ou distributeur sera contraint de se conformer à la loi 24-09 relative à la sécurité des produits et services.

Aucun produit, dédié à la construction ou à la fabrication des matériaux, ne pourra circuler sur le marché s’il ne comporte pas le marquage (C?). Une fois marqués, les matériaux de construction peuvent être vendus sans essais supplémentaires de contrôle. La vérification sur une base documentaire fait foi.

Les contrôles sur le marché local se limitent à la vérification de l’existence du marquage C?. Reste que les autorités peuvent exiger la déclaration de conformité et le dossier technique afin de vérifier la validité du marquage.

«Cette mise en conformité est très attendue par les entreprises confrontées à la compétition du secteur informel car elle permettra une meilleure surveillance du marché et renforcera le respect des règles de sécurité et des exigences techniques réglementaires», confie un fabricant de béton préfabriqué.
Pour apposer le marquage «C?» sur son produit, le fabricant doit réaliser ou faire réaliser des contrôles et essais qui permettent d’évaluer la conformité du produit aux exigences définies dans la ou les réglementations concernées, précise l’Imanor.

Lors de la mise sur le marché, le producteur déclare les performances du produit conformément aux normes applicables ou au document d’évaluation, précise le projet d’arrêté. Ce texte prévoit également l’accompagnement des opérateurs dans cette démarche de mise en conformité. Des agréments seront délivrés par la tutelle à des organismes d’évaluation technique après leur vérification de leur activité et leurs compétences selon un cahier des charges prédéfini.

Ces établissements fourniront à la fin du processus un document d’évaluation contenant une description générale du produit, la liste des caractéristiques essentielles pour son usage prévu ainsi que celles convenues entre le producteur et le ou les organismes d’évaluation de la conformité concernés. S’y ajoutent les principes du contrôle de la production en usine applicables, compte tenu des conditions du processus de fabrication du produit concerné.
Lorsqu’un produit de construction est couvert par une norme dont les références sont publiées au BO ou est conforme à une évaluation technique préalable, le producteur établit une déclaration des performances pour ce produit lors de sa mise sur le marché. Dans ce cas, le producteur assume la responsabilité de la conformité du produit de construction avec les performances déclarées. En revanche, un fabricant peut s’abstenir d’établir une déclaration des performances dans 3 cas de figure: Le premier vise tout produit de construction fabriqué individuellement ou sur mesure selon un procédé autre que la production en série, en réponse à une commande spéciale. Ce matériau doit être installé dans un ouvrage de construction unique et identifié. Le deuxième cas concerne les produits fabriqués sur le site de construction en vue d’être incorporé dans l’ouvrage. Le troisième cas cible les matériaux réalisés d’une manière traditionnelle ou adaptée à la sauvegarde des monuments selon un procédé non industriel. Ces produits sont utilisés en vue de rénover des ouvrages officiellement protégés comme faisant partie d’un environnement classé ou en raison de leur valeur architecturale ou historique spécifique.

Voir Source
Lire aussi

Bonne performance du textile marocain en Europe : Les exportations reprennent de plus belle

Le textile marocain regagne des parts du marché européen. Les exportations marocaines d’habillement ont grimpé de près de 5% au premier semestre 2019.
La filière des fruits rouges monte en puissance.

LA PRODUCTION DE FRUITS ROUGES A ÉVOLUÉ DE 6,11% DURANT LA CAMPAGNE 2018-2019 QUI S’ACHÈVERA EN JUIN PROCHAIN. RECONNUE EN AVRIL EN MARGE DU SIAM, L’INTER-PROFESSION VEUT METTRE EN PLACE UN CONTRAT-PROGRAMME 2019-2023. UNE ASSIETTE FONCIÈRE ADDITIONNELLE DE 1297 HECTARES A ÉTÉ PLANTÉE.
Économie circulaire: l'OCP consolide sa vision.

Le groupe de l'Office chérifien des phosphates (OCP) développe un programme d'«économie circulaire» inclusif et à portée éminemment sociale, a affirmé mardi à Montréal, Hanane Mourchid, directrice en charge de l'économie circulaire au sein du groupe.
Locaux commerciaux : le secteur se restructure.

APRÈS L’EUPHORIE QUI A DURÉ JUSQU’EN 2010, LE MARCHÉ A SUBI UNE CORRECTION ASSEZ SÉVÈRE. L’OFFRE PORTE SUR LA VENTE ALORS QUE LA DEMANDE CHERCHE LA LOCATION. LES PRIX ONT BAISSÉ DE 20 À 30% PAR RAPPORT À LA MOYENNE DES QUATRE DERNIÈRES ANNÉES.
Filière des dattes: La production décolle en attendant la valorisation.

Le contrat-programme prévoit des plantations modernes hors palmeraies sur 17.000 ha. Fin 2018, environ 28.400 ha de terres agricoles ont été mobilisés.
WISH Africa Expo-Londres 2019 : Le Maroc à l’honneur.

«WISH Africa», une plate-forme media et marketing qui met en avant les potentialités de l’Afrique, a organisé l’exposition «WISH Africa» les 8 et 9 juin à Londres en braquant les projecteurs sur quatre pays du continent avec à leur tête le Royaume du Maroc.
Saudi Airlines lance une ligne directe Jeddah Marrakech

Un avion Boeing (B787-9) Dreamliner à son bord 274 passagers a atterri hier à l'aéroport Marrakech-Menara annonçant l'ouverture officielle de cette ligne.Les vols sont programmés trois fois par semaine, tous les mardi,jeudi et samedi.
Statut de Bank Al-Maghrib: Le projet victime de manœuvres politiciennes.

Qui l’aurait cru il y a encore quelques semaines: le projet de loi relatif au statut de Bank Al-Maghrib bloqué au niveau de la deuxième lecture à la Chambre des représentants.....
Ramadan : les secteurs qui en profitent et ceux qui trinquent.

LES HÔTELIERS SE MUENT EN RESTAURATEURS POUR COMPENSER LE RECUL DES RÉSERVATIONS. LE COMMERCE MODERNE DE BOUCHE S’EN SORT BIEN, MAIS PARTAGE LE GÂTEAU AVEC L’INFORMEL QUI PROLIFÈRE DURANT CE MOIS.
Pomme de terre: 2 millions de tonnes et l’import explose!

La conservation hors froid prédomine toujours. A l’instar de l’oignon, les pommes de terre sont couvertes de leurs propres plantes et aspergées de pesticides. C’est dire le danger sanitaire pour le consommateur.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Toshiba - P505-S8980
Intel core 2 Duo T6600 / 2.20 Ghz, Mémoire 6 Go, HDD 500 Go, Ecran 18.4", Blu-ray disc, DVD super multi - webcam

Leguide Voyage


Les Merinides
Situé dans la ville nouvelle de Fès, l'hôtel Fes Inn est à seulement 10 minutes de la vieille Médina déclarée patrimoine mondial de l'UNESCO.