Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Maroc Hebdo, il y a 2 mois

Bourita appelle l'Afrique du Sud à travailler avec le Maroc pour l'émergence d'un nouveau modèle de coopération interafricaine
Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, a appelé, dimanche, l’Afrique du Sud à travailler avec le Maroc pour l’émergence d’un nouveau modèle de coopération interafricaine.

«Au lieu de continuer dans une situation d’impasse, le Maroc et l’Afrique du Sud doivent travailler ensemble pour développer un modèle de coopération interafricaine et de coopération sud-sud,» a dit M. Bourita dans une interview à l’hebdomadaire sud-africain, The Sunday Times.

Le Maroc et l’Afrique du Sud, qui demeurent deux importantes économies en Afrique, représentent deux plateformes d’entrée dans le continent, a-t-il indiqué, notant que Rabat et Pretoria sont appelés à travailler ensemble pour aider l’Afrique à avancer vers l’émergence économique nécessaire du continent.

Parmi les principaux domaines qui s’offrent à cette coopération entre les deux pays, le ministre a cité le développement de la Zone de libre échange africaine et le transport aérien.

M. Bourita n’a pas manqué de souligner le soutien apporté par le Maroc à la lutte du peuple sud-africain contre le régime de l’apartheid, rappelant que le leader historique sud-africain Nelson Mandela avait été accueilli dans le Royaume depuis le début des années 1960.

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a, d’autre part, souligné que le Maroc et l’Afrique du Sud, eu égard à leurs positions géographiques, «ne doivent normalement pas avoir des problèmes bilatéraux».

«Nous ne partageons pas les mêmes frontières, nous n’avons pas de problèmes territoriaux», a-t-il dit, expliquant que les problèmes qui perturbent les relations entre les deux pays s’expliquent par la décision de Pretoria de «prendre position sur une question qui concerne une région située à des centaines de kilomètres, une position qui va à l’encontre de celles de l’ONU et de l’Union africaine (UA)».

M. Bourita a déploré, dans cette veine, la décision de l’Afrique du Sud d’abriter, les 25 et 26 mars dernier au siège de son ministère des Relations internationales, une conférence de soutien aux séparatistes du polisario.

Cette conférence, organisée à l’initiative de la communauté de développement d’Afrique australe (SADC), s’est inscrite à contre-courant du processus onusien visant à trouver une solution au différend régional au sujet du Sahara marocain, a-t-il dit, soulignant que l’Afrique du Sud, en tant que membre de la communauté internationale, doit aider dans ce sens dans le cadre de la neutralité nécessaire.

«Normalement, si vous êtes un pays qui œuvre dans le cadre de la communauté internationale, vous devez aider sans préjugé et sans se ranger du côté d’une partie», a-t-il dit.

«L’Afrique du Sud a choisi une autre voie», a regretté M. Bourita, soulignant que les paramètres d’une solution au conflit crée autour de l’intégrité territoriale du Maroc sont clairement définis dans le cadre de l’Onu, qui appelle à un règlement réaliste, pragmatique, durable et fondé sur le compromis.

Le ministre a, d’autre part, souligné que la question du Sahara ne doit pas être comparée à la situation au Moyen-Orient. «En Palestine, l’Onu a adopté une résolution appelant à une solution à deux Etats. Au sujet du Sahara, il s’agit d’un processus politique en vue de trouver un règlement avec l’Algérie», a-t-il expliqué.

Rappelant que la présence d’Israël dans les territoires palestiniens est mondialement reconnue comme une occupation, M. Bourita a lancé un défi à l’adresse de «nos frères en Afrique du Sud de trouver une seule résolution onusienne qui qualifie la présence du Maroc au Sahara comme une occupation».

Si l’Afrique du Sud veut jouer un rôle honnête, elle doit reconnaître ces deux positions différentes l’une de l’autre, a encore dit M. Bourita.

Revenant sur la conférence ministérielle africaine sur l’appui de l’UA au processus politique des Nations-unies sur le différend régional au sujet du Sahara marocain tenue récemment à Marrakech, M. Bourita a souligné que cette rencontre visait à montrer que les pays africains soutiennent la position du Maroc et que la conférence de Pretoria ne devait pas être perçue comme une référence de la position africaine.

La conférence de Marrakech a également permis de montrer que la rencontre de Pretoria était un moyen de diviser l’Afrique, a ajouté le ministre, rappelant le consensus qui s’est dégagé lors du 31è sommet de l’UA tenu à Nouakchott, consacrant l’exclusivité de l’Onu sur la question du Sahara et le soutien et l’accompagnement que l’UA doit apporter au processus onusien.

«qui divise l’Afrique? Qui a décidé que ceux qui s’opposent au Maroc devaient se rencontrer?», s’est interrogé le ministre, soulignant: «notre message était de dire que l’unité était à Marrakech et que la division était à Pretoria».

Le Sunday Times commente, dans ce contexte, que les efforts du Maroc ont été couronnés de succès d’autant plus que la conférence de Marrakech a été marquée par la participation de 37 pays africains contre seulement 24 annoncés lors de la conférence de Pretoria, y compris des pays comme Cuba, Venezuela et Nicaragua.

Voir Source
Lire aussi

Examens de médecine : Le gouvernement campe sur sa position.

Les examens prévus dans les facultés de médecine, de pharmacie et de médecine dentaire resteront ouverts jusqu’au 25 juin devant tous les étudiants conformément au planning déjà annoncé à ce sujet, a indiqué jeudi le gouvernement qui affirme sa détermination à respecter le principe de l’égalité des chances entre tous les étudiants et les médecins marocains, sans aucune discrimination.
Bac 2019 : Commentaires déconcertants au sortir de l'épreuve d'anglais.

Au sortir de l'épreuve d'anglais du baccalauréat, certains élèves se sont prêtés au jeu des questions/réponses avec les journalistes de Chouf TV. Si certains ont répondu de manière sérieuse, d'autres en ont profité pour afficher des prises de position pour le moins étonnantes.
ONSSA: Mesures de prévention contre la bactérie Xylella fastidiosa.

L'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) a annoncé, hier, le renforcement du dispositif de contrôle et de surveillance phytosanitaire de la bactérie des plantes "Xylella fastidiosa", qui s’attaque à plusieurs espèces de végétaux, notamment l’olivier.
Cancer des enfants: Don de matériel médical au profit de 4 CHU marocains.

L’Ordre souverain militaire de Malte a accordé aux Centres hospitaliers universitaires (CHU) de Rabat, Casablanca, Marrakech et Fès un don de pompes analgésiques auto-contrôlées (à morphine), des appareils qui permettent de soulager les douleurs des enfants atteints de cancer.
La Chambre des conseillers dément son intervention dans un concours de recrutement

APRÈS LA PUBLICATION DE CERTAINES INFORMATIONS SUR LE RECRUTEMENT AU NIVEAU DE L’ADMINISTRATION DE LA CHAMBRE DES CONSEILLERS, CELLE-CI A RÉAGI.
Menthe toxique : Destruction des champs dans plusieurs régions.

Les services régionaux de l'Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA), en collaboration avec les autorités locales, ont procédé à la destruction des cultures de champs de menthe ayant été traitées par des pesticides non autorisés pour cette culture afin d'éviter sa commercialisation sur les marchés nationaux.
Le Maroc ambitionne de stocker 30 milliards m3 d’eaux pluviales.

Le ministre de l'Équipement, du Transport, de la Logistique et de l'Eau, Abdelkader Amara a indiqué, lundi à Rabat, que le Maroc ambitionne de stocker 30 milliards m3 d'eaux pluviales dans les années à venir, sachant que la capacité de stockage actuelle est de 18,6 milliards m3.
Tanger-Med : avortement d’une opération de trafic d’une grande quantité d’ecstasy à bord d’un camion en provenance de l’Europe

Les éléments de la sûreté nationale opérant dans la zone du port Tanger-Med ont réussi, samedi, en étroite collaboration avec les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), à mettre en échec une opération de trafic d'une grande quantité d'ecstasy dissimulée à bord d'un camion de transport international en provenance de l'Europe.
Mounia Boucetta reçoit le Ministre britannique du Commerce International, M. Liam Fox

La Secrétaire d’Etat auprès du Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, Madame Mounia Boucetta, a reçu, le 30 Mai 2019, le Ministre britannique du Commerce International, Monsieur Liam Fox.
Djeddah: Démarrage de la réunion des ministres des AE des pays membres de l'OCI

Les travaux de la réunion des ministres des Affaires étrangères des pays membres de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI), consacrée à l’examen de l’ordre du jour du 14è sommet islamique, prévu vendredi à La Mecque, ont démarré mercredi soir à Djeddah.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


LG - LS-H096Z/B
Climatiseur Split Systéme
Capacité - 9000 BTU
Puissance nécessaire - 940 /850W
Niveau sonore - Unité intérieure - 32/34/36db(A),Unité extérieure - 46db(A)

Leguide Voyage


Galerie d'Alice
Un espace prestigieux rassemblant des oeuvres de qualité. Ouvert depuis août 2006, La Galerie d'Alice propose dans un cadre raffiné et accueillant, une sélection régulièrement renouvelée d'oeuvres artistiques en provenance des différentes provinces du Maroc mais aussi réalisées par d'autres artistes, africains ou européens, résidant dans le pays.