Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Maroc Diplômatique, il y a 5 jours

Nouvelle parution : “Les Rencontres internationales de Toumliline”
En octobre 1952, un monastère bénédictin fut implanté sur les contreforts du Moyen Atlas, en surplomb d'Azrou, au lieu-dit « Toumliline », du nom d'une source proche. Il ferma ses portes en 1968.

Par son enquête fouillée et inédite sur les Cours Internationaux d'été qui y furent organisés de 1956 à 1968, François Martinet a cherché à comprendre la genèse et l'émergence de ce qu'on a appelé « l'esprit de Toumliline ».

Rien ne semblait prédisposer ce modeste monastère à jouer un rôle éminent au plan national et international, comme à s’inscrire dans l’histoire même du Maroc moderne. Qui aurait pu prédire qu’il allait être un jalon précieux dans la grande histoire du rapprochement islamo-chrétien ; qu’il allait être un haut lieu du rapprochement entre chrétiens libéraux et nationalistes marocains ; qu’il allait être un ferment d’unité et de fraternité à compter de l’Indépendance ou qu’il allait devenir un grand foyer de Rencontres internationales ?
A Toumliline, dans ces Cours d’été, on parlait avant tout de l’homme, de ses valeurs, de la réponse aux défis du temps, sans dogme et sans idéologie, en pleine liberté. On traitait de thématiques sociétales majeures, mais aussi des religions, de ce qui les lie, plus que de ce qui les sépare. … C’est un travail rigoureux qui constitue un premier jalon de recherches à venir… afin que l’esprit né à Toumliline puisse continuer à souffler. Avant-propos de BRAHIM BOUABID (Extrait)

En passeur, François Martinet interroge objectivement une mémoire collective et partagée… son père, Guy Martinet, fut un acteur, un protagoniste et un médiateur privilégié dans la fantastique expérience de la vie et de la fin de Toumliline… l’auteur a baigné dans ce bouillonnement, certes complexe mais exigeant, humain, vertueux et courageux des Français libéraux du Maroc entre 1952 et le début des années 1960… À travers des recherches minutieuses et rigoureuses, il a pu reconstituer l’essentiel de la vie intérieure et surtout culturelle et sociale de ce monastère… Préface de DRISS KHROUZ (Extrait)

L’auteur

FRANÇOIS MARTINET est professeur de philosophie, docteur ès lettres, historien des Français libéraux au Maroc (1952-1962).


Lire Source
Lire aussi

Expo: Dominique Zinkpè face à ses démons.

Après plusieurs résidences à Jardin Rouge, Dominique Zinkpè entreprend ainsi de nous révéler toute la poésie de son œuvre à travers un retour à une pratique qui lui est chère; essentiel, intimiste, le dessin
Prix Charjah pour la création arabe : Trois marocains distingués

Trois marocains lauréats de la 22e édition du prix Charjah pour la création arabe, ont reçus leurs distinctions, mercredi au Caire.
Journée internationale des monuments et des sites: la médina de Fès fait sa mue.

A l'heure de la célébration de la journée internationale des monuments et des sites, la médina de Fès, qui constitue à la fois un musée à ciel ouvert et un modèle vivant de la ville méditerranéenne et arabo-musulmane, vit depuis quelques années au rythme d'un immense chantier de réhabilitation et de revalorisation de ses sites les plus emblématiques.
Nouvelle parution : “Les Rencontres internationales de Toumliline”

En octobre 1952, un monastère bénédictin fut implanté sur les contreforts du Moyen Atlas, en surplomb d'Azrou, au lieu-dit « Toumliline », du nom d'une source proche. Il ferma ses portes en 1968.
Impressionnistes: Un cas d’école?

Peut-on parler concrètement d’une école impressionniste? Selon divers spécialistes et historiens de l’art, les œuvres des grands peintres réputés impressionnistes sont bien trop différentes entre elles pour parler d’un cas d’école. Le terme mouvement étant plus approprié.
Une 3ème édition dans trois villes.

La Journée mondiale de l’art sera célébrée, en avril au Maroc, pour la troisième année consécutive. Elle sera fêtée, du 5 au 20 avril, dans trois villes de par le Royaume.
Marrakech Street Food : L’art culinaire marocain à l’honneur à Jemaa El-Fna.

Le plein de couleurs culinaires sera célébré dans la ville de Marrakech et plus précisément à la place mythique Jemaa El-Fna.
Casablanca: Cuca Roseta chante le Fado devant un public conquis !

C’est dans le mythique cinéma théâtre Rialto que les Casablancais ont pu découvrir cette année et apprécier à leur tour la musique et le chant Fado ! Ce fleuron de l'architecture art déco construit en 1930 était le lieu tout désigné pour vibrer aux rythmes d’une musique vieille de centaines d’années telle que le Fado qui est inscris au patrimoine immatériel de l’UNESCO.
«Le sel de ma terre», l’autre facette de Hassan El Glaoui.

Une exposition qui dévoile une centaine de ses œuvres dont très peu vues de son vivant.
Gastronomie: Le Maroc décroche le 2ème Prix du Jury du DC Embassy Chef Challenge

Les Chefs marocains Fayçal Zahraoui et Yassine Khellal ont décroché mardi soir à Washington le 2ème Prix du Jury à la 11ème édition du DC Embassy Chef Challenge, un concours mettant en lice des chefs cuisiniers de différentes cultures du monde.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Microsoft - Basic Optical Mouse
- Souris - optique - 3 bouton(s) - filaire - PS/2, USB - noir

Leguide Voyage


Dar Sâada
Le restaurant Dar Saada a vu jusqu’à ce jour le passage de plusieurs personnalités qui ont honoré notre humble restaurant par le visite : la Reine du Danemark, Ronald Regan l’Ex président des Etats-Unis, le fils de l’Empereur du Japon, Roc Feller, le président de l’Inde, …etc., et encore plus d’autres grandes personnalités.