Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Aujourd'hui, il y a 2 mois

Médina de Rabat : 300 bâtisses menaçant ruine dans le viseur de l’Intérieur.
Pas moins de 300 bâtisses menaçant ruine sont ciblées par la commune urbaine de la ville de Rabat et la Société Rabat Région Aménagements.

Il s’agit des travaux de démolition ou de confortement de ces constructions menacées d’effondrement. Pour l’heure, la réalisation des études techniques, suivi, contrôle et pilotage des travaux n’a été confiée à aucun bureau d’études. Pour y parvenir, la commune urbaine de la ville de Rabat (en sa qualité de maître d’ouvrage) et la Société Rabat Région Aménagements (maître d’ouvrage délégué) viennent de lancer récemment un appel d’offres relatif aux études, suivi, contrôle et pilotage des travaux de démolition et/ou de confortement des bâtisses menaçant ruine à la médina de Rabat (tranche 2). Les bureaux d’études (BET) intéressés devront envoyer leurs dossiers au plus tard le jeudi 2 mai 2019. Le bureau qui remportera le marché devra s’attacher à trois missions qu’il est amené à réaliser dans un délai global de 24 mois. Dans le détail, la première concerne les études techniques qui devront s’effectuer dans un délai de 18 mois. Pour la deuxième mission, elle consiste au suivi, contrôle et pilotage des travaux à exécuter réalisables dans une échéance de 24 mois. Pour la troisième tâche, elle est inhérente à la réception provisoire et définitive des travaux de confortement et/ou de démolition des bâtisses menaçant ruine. Par ailleurs, la Société Rabat Région Aménagements précise que les constructions menaçant ruine n’obéissent pas aux dispositions classiques réglementaires, ne sont pas régies par une normalisation spécifique et ne se prêtent pas au diagnostic instrumental usuel, prévu pour le béton armé, la maçonnerie, et autres structures normalisées (auscultations, carottages) ajoutant qu’il n’existe donc pas de référentiel pour l’appréciation de leur stabilité structurelle.

Ainsi, leur sauvegarde échappe à toute approche conventionnelle. Les solutions ne peuvent être envisagées qu’au cas par cas, consistant en une approche visant à cerner les mécanismes d’effondrement, en vue d’atténuer la vulnérabilité de ce type particulier de construction. Ainsi la stabilité et la sécurité ne peuvent en aucun être assurées au sens réglementaire en vigueur applicable aux constructions formelles correctement conçues et entretenues, indique la même source. Dans son ensemble, cette initiative rentre dans le cadre de l’action de mise en œuvre des programmes de développement intégré des conurbations (ensemble constitué de noyaux urbains) de la région menée par la Société Rabat Région Aménagements. L’objectif étant de requalifier des quartiers d’habitat insalubre et des maisons menaçant ruine, la réhabilitation et la sauvegarde du patrimoine historique, ou encore la dynamisation des activités économiques. Elle vise aussi le renforcement des infrastructures régionales et des équipements publics de proximité, et l’amélioration de l’environnement de la région. Ces objectifs doivent être conformes aux développements intégrés des villes, à la promotion de l’habitat social et la résorption de l’habitat insalubre, au programme «Villes sans bidonvilles» ou encore au programme de développement intégré de la ville de Rabat 2014-2018 «Rabat ville lumière, capitale marocaine de la culture». Elle doit également correspondre à la charte communale relative aux régions et au cadre du Schéma d’organisation fonctionnelle et d’aménagement de l’aire métropolitaine centrale «Sofa». Ce programme s’attache à être conforme à l’Initiative nationale pour le développement humain pour la lutte contre la pauvreté et l’exclusion urbaine ainsi qu’à la Déclaration du Millénaire des Nations Unies visant à améliorer les conditions de vie des personnes habitant dans les logements précaires et insalubres.

En Savoir Plus
Lire aussi

La filière des fruits rouges monte en puissance.

LA PRODUCTION DE FRUITS ROUGES A ÉVOLUÉ DE 6,11% DURANT LA CAMPAGNE 2018-2019 QUI S’ACHÈVERA EN JUIN PROCHAIN. RECONNUE EN AVRIL EN MARGE DU SIAM, L’INTER-PROFESSION VEUT METTRE EN PLACE UN CONTRAT-PROGRAMME 2019-2023. UNE ASSIETTE FONCIÈRE ADDITIONNELLE DE 1297 HECTARES A ÉTÉ PLANTÉE.
Économie circulaire: l'OCP consolide sa vision.

Le groupe de l'Office chérifien des phosphates (OCP) développe un programme d'«économie circulaire» inclusif et à portée éminemment sociale, a affirmé mardi à Montréal, Hanane Mourchid, directrice en charge de l'économie circulaire au sein du groupe.
Locaux commerciaux : le secteur se restructure.

APRÈS L’EUPHORIE QUI A DURÉ JUSQU’EN 2010, LE MARCHÉ A SUBI UNE CORRECTION ASSEZ SÉVÈRE. L’OFFRE PORTE SUR LA VENTE ALORS QUE LA DEMANDE CHERCHE LA LOCATION. LES PRIX ONT BAISSÉ DE 20 À 30% PAR RAPPORT À LA MOYENNE DES QUATRE DERNIÈRES ANNÉES.
Filière des dattes: La production décolle en attendant la valorisation.

Le contrat-programme prévoit des plantations modernes hors palmeraies sur 17.000 ha. Fin 2018, environ 28.400 ha de terres agricoles ont été mobilisés.
WISH Africa Expo-Londres 2019 : Le Maroc à l’honneur.

«WISH Africa», une plate-forme media et marketing qui met en avant les potentialités de l’Afrique, a organisé l’exposition «WISH Africa» les 8 et 9 juin à Londres en braquant les projecteurs sur quatre pays du continent avec à leur tête le Royaume du Maroc.
Saudi Airlines lance une ligne directe Jeddah Marrakech

Un avion Boeing (B787-9) Dreamliner à son bord 274 passagers a atterri hier à l'aéroport Marrakech-Menara annonçant l'ouverture officielle de cette ligne.Les vols sont programmés trois fois par semaine, tous les mardi,jeudi et samedi.
Statut de Bank Al-Maghrib: Le projet victime de manœuvres politiciennes.

Qui l’aurait cru il y a encore quelques semaines: le projet de loi relatif au statut de Bank Al-Maghrib bloqué au niveau de la deuxième lecture à la Chambre des représentants.....
Ramadan : les secteurs qui en profitent et ceux qui trinquent.

LES HÔTELIERS SE MUENT EN RESTAURATEURS POUR COMPENSER LE RECUL DES RÉSERVATIONS. LE COMMERCE MODERNE DE BOUCHE S’EN SORT BIEN, MAIS PARTAGE LE GÂTEAU AVEC L’INFORMEL QUI PROLIFÈRE DURANT CE MOIS.
Pomme de terre: 2 millions de tonnes et l’import explose!

La conservation hors froid prédomine toujours. A l’instar de l’oignon, les pommes de terre sont couvertes de leurs propres plantes et aspergées de pesticides. C’est dire le danger sanitaire pour le consommateur.
Crédits bancaires : un rebond des taux est-il envisageable à moyen terme ?

APRÈS UNE BAISSE TOUT AU LONG DE CES TROIS DERNIÈRES ANNÉES, ILS SONT EN STAGNATION SUR UN TRIMESTRE GLISSANT. LE CONTEXTE ÉCONOMIQUE NE JUSTIFIE PAS UNE AUGMENTATION DES TAUX DÉBITEURS. LA DEMANDE DE CRÉDITS RESTE RELATIVEMENT FAIBLE MALGRÉ UN ARGENT PLUTÔT BON MARCHÉ.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


DELL - Inspiron mini
PROCESSEUR: Intel Atom Z520 (1,33 Ghz)
RAM: 1 GB
HDD: 160 GB
Type d’écran : 10,1 pouces (1024 x 576)
Webcam 1,3 MP standard, Lecteur de carte 3 en 1
Technologie Wifi 802.11a/b/g
Connecteur HDMI, 3 ports USB
Windows XP Home Edition

Leguide Voyage


Fes Inn
L'hôtel Fès INN est une œuvre de l'architecture marocaine où l'art-déco et le style arabo-mauresque font bon ménage. Une allée avec des fontaines ajoute à ce havre de paix charme et sérénité.