Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Europe1, il y a 5 jours

Donald Trump accusé d'incitation à la violence contre une élue musulmane.
Les élus démocrates ne décoléraient pas dimanche contre le président américain. Ils l'accusent "d'inciter à la violence" contre une élue musulmane du Congrès.

Les élus démocrates sont remontés. Depuis vendredi, ils accusent Donald Trump "d'inciter à la violence" contre une élue musulmane du Congrès, après son tweet associant des propos d'Ilhan Omar aux images des attentats du 11-Septembre. Donald Trump avait publié vendredi sur Twitter une vidéo associant des propos tenus par Ilhan Omar, l'une des deux premières femmes musulmanes élues au Congrès, aux images des tours jumelles de New York en feu.

S'exprimant en mars dernier devant le Conseil des relations américano-islamiques (CAIR), la représentante du Minnesota à la Chambre basse avait alors estimé que l'organisation avait été fondée après les attentats du 11-Septembre "parce qu'ils reconnaissaient que certaines personnes avaient fait quelque chose et que chacun d'entre nous commençait (de ce fait) à perdre accès à nos libertés citoyennes". Des conservateurs avaient accusé Ilhan Omar de minimiser, par sa formulation, l'attaque la plus meurtrière sur le sol américain.
"Sa rhétorique haineuse et incendiaire crée un véritable danger"
"Les mots du président pèsent énormément et sa rhétorique haineuse et incendiaire crée un véritable danger", a tonné la présidente démocrate de la Chambre des représentants dimanche, dans un communiqué, exhortant le président à "retirer sa vidéo dangereuse et irrespectueuse". Nancy Pelosi a demandé à la police du Capitole de revoir la sécurité d'Ilhan Omar, celle de sa famille et de son équipe, indiquant que les forces de l'ordre continueraient à "surveiller et répondre aux menaces auxquelles elle fait face".

"Le président incite à la violence contre une membre du Congrès en exercice et un groupe entier d'Américains en fonction de leur religion. C'est répugnant. C'est scandaleux", a également tweeté la sénatrice candidate à l'élection présidentielle, Elizabeth Warren. "La vie d'@IlhanMN est en danger", a aussi réagi la jeune élue de la Chambre des représentants Alexandria Ocasio-Cortez.

Donald Trump "n'essaie pas d'inciter à la violence contre quiconque"
La Maison-Blanche a fermement défendu le président américain dimanche. Donald Trump "n'essaie pas d'inciter à la violence contre quiconque", a justifié sa porte-parole Sarah Sanders, sur la chaîne Fox News. "Le président ne souhaite assurément aucun mal ni aucune violence contre personne, mais (il) doit absolument rappeler à l'ordre la membre du Congrès pour, non pas un seul, mais de nombreux commentaires antisémites", a-t-elle dit sur ABC.

Sarah Sanders semblait faire ici référence à une autre polémique impliquant Ilhan Omar après de récents commentaires sur Israël jugés antisémites par de nombreux élus, y compris dans le camp démocrate. Elle avait sous-entendu que des élus américains soutenaient Israël par intérêt financier. Elle s'était ensuite excusée publiquement.

"Merci de vous tenir à mes côtés"
"Merci de vous tenir à mes côtés - contre une administration qui cherche à bannir les musulmans de notre pays - dans le combat pour l'Amérique que nous méritons", a réagi sur Twitter Ilhan Omar, réfugiée somalienne, à la suite de la vidéo postée par le président républicain.

"Personne - peu importe à quel point il est corrompu, incompétent ou vicieux - ne peut menacer mon amour inconditionnel pour l'Amérique", a également tweeté la femme de 37 ans. CAIR a été fondée en 1994 et non après les attaques du 11 septembre 2001 comme indiqué par Ilhan Omar. Cité par le Washington Post, son porte-parole explique qu'elle s'est mal exprimée et voulait dire que l'organisation avait vu ses effectifs doubler après le 11-Septembre.

En Savoir Plus
Lire aussi

Nouveau tir nord-coréen : Kim Jong-un, la com’ à coup de missiles.

La Corée du Nord a procédé hier au tir d’une "nouvelle arme tactique" en présence de Kim Jong-un. Une démonstration de force militaire a minima qui sert, avant tout, à faire passer un message. Mais adressé à qui ?
Madère: Au moins 29 touristes allemands tués dans un accident de bus.

Le véhicule, qui est sorti de la route, transportait une cinquantaine de personnes
En Egypte, Al-Sissi pourrait rester au pouvoir jusqu’en 2030.

Le Parlement égyptien a voté, mardi 16 avril, un projet de réforme constitutionnelle qui permettrait au maréchal à la retraite de se présenter pour un troisième mandat en 2024. Le peuple est appelé à approuver ou non ce texte par référendum.
Donald Trump accusé d'incitation à la violence contre une élue musulmane.

Les élus démocrates ne décoléraient pas dimanche contre le président américain. Ils l'accusent "d'inciter à la violence" contre une élue musulmane du Congrès.
Les manifestants au Soudan appellent désormais à la « chute » de la junte.

Pour cette première nuit sans Omar Al-Bachir au pouvoir, les manifestants regroupés devant le QG de l’armée ont bravé le couvre-feu instauré dans la foulée du coup d’Etat.
Libye: l'ONU réclame un cessez-le-feu pour éviter une "bataille sanglante" à Tripoli.

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a réclamé un "cessez-le-feu" en Libye, où les combats s'intensifient près de Tripoli.
Benjamin Netanyahou donné vainqueur des élections législatives en Israël.

Les Israéliens ont voté, mardi, pour élire les 120 députés de la Knesset. Selon les projections des médias, après la quasi-totalité des bulletins dépouillés, le Premier ministre, Benjamin Netanyahou, est le mieux placé pour former une coalition.
L'Iran accuse Washington d'être "à la tête du terrorisme international"

Hassan Rohani s'est exprimé mardi au lendemain de la décision des États-Unis de classer les Gardiens de la Révolution comme "organisation terroriste".
Le Bangladesh déploie des gardes-frontières sur une île proche de la Birmanie

Le gouvernement a annoncé en mars son intention de commencer à transférer des dizaines de milliers de rohingyas des camps de réfugiés surpeuplés près de la frontière birmane vers une autre île isolée du golfe du Bengale.
Risque d'embrasement en Libye, réunion d'urgence à l'ONU vendredi.

Des forces de l'homme fort de l'est libyen, le maréchal Khalifa Haftar, sont à moins de 30 km de la capitale Tripoli.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


NDrive - GPS N-Touch
NDrive, l'une des premières entreprises à intégrer un analyseur d'haleine dans sa navigation par satellite est maintenant venue avec le nouveau Touch NDrive GPS System, il est d'utilisation très simple et intuitive, il offre un guidage visuel au Maroc avec un écran à commandes tactiles et une aide à la navigation vocale: Arabe Dialéctale, Français et Amazigh. Il est très léger et plus mince que les anciens modèles. Le Touch NDrive GPS portable Système vous permet d'importer et d'exporter vos favoris en utilisant des cartes Google. Le réseau autoroutier et routier sont entièrement couverts avec le signalement de 20000 points d'intérêts tels que stations-services, gares, bureaux de postes, aéroports. Vous pouvez également ajouter vos propres points d'intérêts: maison, lieu de travail, etc. 16 villes sont également couvertes: Casablanca, Rabat, Marrakech, Agadir, Salé, El Jadida, Fès, Tanger, Tetouan, Nador, Oujda, Meknès, Essaouira, Laâyoune, Ouarzazate et Beni Mellal, centres villes de 1500 localités.

Leguide Voyage


Dar Sâada
Le restaurant Dar Saada a vu jusqu’à ce jour le passage de plusieurs personnalités qui ont honoré notre humble restaurant par le visite : la Reine du Danemark, Ronald Regan l’Ex président des Etats-Unis, le fils de l’Empereur du Japon, Roc Feller, le président de l’Inde, …etc., et encore plus d’autres grandes personnalités.