Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
l'Economiste, il y a 2 mois

Impressionnistes: Un cas d’école?
Peut-on parler concrètement d’une école impressionniste? Selon divers spécialistes et historiens de l’art, les œuvres des grands peintres réputés impressionnistes sont bien trop différentes entre elles pour parler d’un cas d’école. Le terme mouvement étant plus approprié.

Il existe en effet un style «impressionniste» dans les paysages, dont Pissarro, Monet, Sisley sont les représentants les plus typiques. Cependant chaque peintre suit sa propre recherche, son propre cheminement individuel.
Point d'école donc qui aurait codifié un style de peinture unique, mais autant d'œuvres singulières qui se sont élaborées, pour un temps au moins, au sein du mouvement impressionniste. Si les artistes ont pu être très soudés, face aux attaques, il n’en demeure pas moins qu’ils avaient des personnalités artistiques très différentes, avec comme point commun: le rejet de la peinture «officielle» et une manière révolutionnaire de représenter le monde réel.

L'exclusion dont ils sont les victimes de la part des institutions (Académie des Beaux-Arts et Jury du Salon), et de la plupart des critiques les conduira de guerre lasse à se révolter et à organiser, sur une période de 12 ans, de 1874 à 1886, leurs propres expositions (8 au total), ce qui constitue une première et l'originalité marquante du mouvement impressionniste.

Une histoire relativement brève

Autre point commun, leur jeunesse. Ils sont tous nés avant 1841, à l’exception de Gauguin, Van Gogh et Caillebotte. Ce dernier sera néanmoins un acteur majeur du mouvement, alors que les deux autres ne feront que le croiser pour une brève période. Certains historiens et théoriciens de l’art discutent encore aujourd’hui de savoir si Degas, ou Cézanne, qui apparaît bien davantage comme un précurseur du XXe siècle, sont bien des peintres impressionnistes... La question n'est pas nouvelle puisque Monet écrira peu de temps avant sa mort: «...je reste désolé d'avoir été la cause du nom donné à un groupe dont la plupart n'avait rien d'impressionniste». D'autre part l'histoire du mouvement fut relativement brève, et certains des peintres qui ont accompagné ce mouvement dès son commencement, comme Renoir, Cézanne, Degas, Guillaumin, évolueront ultérieurement de façon nettement distincte.
Si les peintres impressionnistes nous paraissent aujourd’hui s’apparenter plus à une peinture plutôt traditionnelle, cela n’a pas toujours été le cas. Mais aussi révolutionnaire qu’ils furent alors, ses pionniers ont été fortement influencés par plusieurs de leurs aînés. Il faut dire qu’entre 1820 et 1850, la peinture française connaissait de prestigieux mouvements artistiques.

Il y a eu d'abord la révolution romantique avec Théodore Géricault, à qui on devra le célèbre «Radeau de la méduse» ainsi que d’autres épopées historiques ainsi qu’Eugène Delacroix, dont le fameux «Passage d’un gué au Maroc» est présenté dans l’exposition en guise d’œuvre ayant inspiré les «impressionnistes».
Il y a eu également le réalisme des œuvres du réaliste Gustave Courbet et son «Origine du monde» ou de Jean-François Millet et ses scènes champêtres ainsi que les «naturalistes» des peintres de l'Ecole de Barbizon (Daubigny, Rousseau, Troyon, Corot).

Ces artistes majeurs représentant alors l'avant-garde de la peinture française, vont constituer les modèles dont tous les impressionnistes vont s'inspirer à leurs débuts. Ils vont au fur et à mesure créer une nouvelle peinture inspirée d'une série de réflexions et d'intentions qui l'ont précédée.

En Savoir Plus
Lire aussi

De l’humour et de la solidarité à la 9e édition.

Le Palais Badii, le théâtre Royal, l’Institut français et plusieurs espaces de la ville ocre se mettent au rire jusqu’au 16 juin. Le MDR soutient aussi les enfants en programmant des spectacles pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer.
L’exposition collective « Lumière et corps mystiques » ou le rédhibitoire pouvoir de la photo

La galerie casablancaise Artspace abrite une exposition photographique dont le moins que l’on puisse dire est qu’elle est originale, à la fois par sa singularité artistique et la créativité collective qu’elle décline.
Dr Hamza Achour migre de l’art naïf au brut.

Ses œuvres sont présentées à la galerie Marassa à Rabat.
États-Unis : Le premier festival de bande dessinée d’Oxford dirigé par le Marocain Said Bouftass

Célèbre artiste plasticien marocain, Said Bouftass vit aux États-Unis depuis un an et demi. Le natif de Casablanca, originaire de Tafraout était professeur à l'école nationale d'architecture de Casablanca ainsi qu'à l'école nationale des Beaux-arts de Tétouan.
Découvrez "Daba", le nouveau single de Oum !

Oum signe son grand retour sur la scène musicale. L'auteure, compositrice et interprète marocaine vient de sortir son tout nouvel opus. "Daba", un premier single extrait d'un album éponyme où l'artiste reste fidèle à son registre aux influences Hassanies, soul et soufies.
La Marocaine Nour Ayadi vainqueur du prix Cortot de piano.

La marocaine Nour Ayadi vient de remporter à Paris le Prix Cortot 2019 à l'issue du Concours du diplôme supérieur de concertiste à l'Ecole normale de Musique Alfred Cortot.
La naissance du Prix national des arts plastiques actée.

Le Conseil de gouvernement, a approuvé, jeudi à Rabat, le projet de décret n° 2.17.362 portant création du Prix national des arts plastiques.
Africa United en tournée estivale grandiose au Maroc et en Europe

Africa United, ayant vu le jour au Royaume, animera bientôt une tournée grandiose en Europe et au Maroc. Un événement qui sera animé, du 24 mai au 20 octobre, par cette composition de 8 artistes issus de plusieurs nationalités africaines dont 2 Marocains.
L’Institut français de Rabat: Exposition “Un certain regard sur le spectacle”.

Alain Hanel est né à Rabat, au Maroc en mars 1949. En 1968, il apprend la photographie comme assistant à Paris avec les plus grands photographes de mode et de publicité, ce seront ses années « Blow Up ».
«Femme émois» nouveau roman signé Madiha Bennani.

L’écrivaine et coach en programmation neuro-linguistique, Madiha Bennani, a présenté, récemment à Casablanca, son nouveau roman intitulé «Femme émois», en présence de personnalités du monde de l’art et de la culture.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


WHIRLPOOL - AMB489
Radiateur à bain d'huile
TURBO 9Elm

Leguide Voyage


Carsalis
Carsalis Agence de location de voitures située au centre ville d'Agadir, vous propose des véhicules récents à louer à des prix très compétitifs.Tous nos véhicules sont révisés avant chaque remise aux clients.