Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Europe1, il y a 2 mois

Libye: l'ONU réclame un cessez-le-feu pour éviter une "bataille sanglante" à Tripoli.
Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a réclamé un "cessez-le-feu" en Libye, où les combats s'intensifient près de Tripoli.

e patron de l'ONU, Antonio Guterres, a réclamé mercredi un "cessez-le-feu" en Libye afin d'éviter "une bataille sanglante" à Tripoli, après une réunion à huis clos du Conseil de sécurité qui devrait adopter prochainement un texte poussant à l'arrêt des combats, selon des diplomates.

"Relancer un dialogue politique sérieux"
"Il est encore temps d'arrêter" les affrontements, "encore temps d'avoir un cessez-le-feu, d'éviter le pire", a déclaré à des médias le secrétaire général des Nations unies après deux heures et demie de discussions avec le Conseil. "Nous avons besoin de relancer un dialogue politique sérieux", a-t-il ajouté, en reconnaissant que son appel au maréchal Khalifa Haftar de ne pas entreprendre d'offensive sur la capitale, alors qu'il se trouvait en visite en Libye, "n'avait pas été entendu".

Selon des sources diplomatiques, le secrétaire général de l'ONU n'a pas éludé le fait que l'offensive sur Tripoli avait représenté "un camouflet" pour les Nations unies et lui-même. Avant la Libye, Antonio Guterres était passé par l'Egypte, soutien avec les Émirats arabes unis et l'Arabie saoudite de Khalifa Haftar. "Antonio Guterres était avec Fayez al-Sarraj (qui dirige à Tripoli le Gouvernement d'union nationale) quand ça a attaqué et le lendemain il voyait Haftar", rappelle un diplomate.

"Un enlisement des fronts"
Selon une autre source diplomatique, le secrétaire général, "transparent et honnête", a reconnu devant le Conseil de sécurité avoir été "pris par surprise". Sans citer de noms de pays, il a aussi clairement indiqué "avoir senti lors de sa rencontre avec Haftar que ce dernier avait eu un feu vert" de ses soutiens pour lancer son offensive. Le maréchal Haftar "a cru qu'il pouvait l'emporter rapidement mais c'est une erreur" et "la réalité du terrain évoquée par Antonio Guterres devant les 15 membres du Conseil est celle d'un enlisement des fronts", a-t-on précisé de source diplomatique.

Aujourd'hui, en dépit d'un embargo sur les armes de l'ONU largement ignoré, "chaque partie va demander à ses soutiens de l'armement" pour pouvoir dominer l'autre et donc "la priorité absolue est d'avoir un cessez-le-feu", a dit en substance, "alarmiste", le secrétaire général. Il a demandé en conséquence aux pays soutenant les belligérants de faire pression sur eux pour éviter une surenchère en armements qui alimenteraient la possibilité de combats urbains meurtriers, a précisé un diplomate.

Au cours de la discussion, un projet du Royaume-Uni a été évoqué pour faire adopter par le Conseil une "déclaration présidentielle" ou "une résolution" réclamant l'arrêt des combats, une relance du processus politique et réaffirmant un soutien clair à l'émissaire de l'ONU sur le terrain, Ghassan Salamé. "Personne ne s'est opposé" à l'adoption d'un nouveau texte qui pourrait être adopté dans les jours à venir, a rapporté un diplomate. Vendredi, le Conseil avait déjà appelé dans une déclaration à un arrêt de l'offensive du maréchal Haftar, mais en vain.

Lire Source
Lire aussi

Ebola: Urgence mondiale ou pas? L’Organisation mondiale de la santé décide vendredi

Une épidémie fait rage depuis des mois en République démocratique du Congo, mais le virus a pour la première fois dépassé des frontières
Shinzo Abe en Iran pour apaiser les tensions entre Washington et Téhéran.

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe s'est rendu mercredi à Téhéran pour une visite inédite d’un peu plus de 24 heures, notamment afin de faire baisser les tensions entre la République islamique et les États-Unis.
Bombardements israéliens en Syrie, près du Golan.

Depuis le début du conflit en Syrie, l’Etat hébreu a mené plusieurs raids contre des positions militaires du pouvoir de Bachar Al-Assad et ses alliés, l’Iran et le Hezbollah.
Près d'une centaine de morts dans l'attaque d'un village dogon dans le centre du Mali

Le ministère malien de la Défense a confirmé à France 24 qu'un nouveau massacre au Mali, perpétré dans la commune de Sangha, dans un village dogon, avait fait au moins 95 morts et 19 disparus.
Hongkong se mobilise en masse pour défendre ses libertés face à Pékin.

Plus d’un million de personnes ont défilé dimanche pour protester contre le projet de loi qui permettrait les extraditions vers la Chine continentale.
Allemagne: deux djihadistes jugés pour la préparation d’une attaque biologique.

Un couple d’islamistes radicaux comparait à partir de vendredi 7 juin, à Düsseldorf. L’attentat qu’ils préparaient aurait pu causer la mort de dizaines de victimes.
Tiananmen : la Chine accuse d"arrogance" le secrétaire d'État américain.

le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a rendu hommage "aux héros du peuple chinois qui se sont courageusement levés il y a 30 ans place Tiananmen pour exiger leurs droits".
À Khartoum, l'armée tente de briser le mouvement de contestation.

Les militaires qui dirigent le Soudan tentaient, lundi, de "disperser par la force le sit-in" de manifestants devant le siège de l'armée à Khartoum. Une intervention qui a fait au moins cinq morts, selon le Comité central des médecins soudanais.
Le Soudan ordonne la fermeture du bureau d’Al-Jazira, la contestation se poursuit.

Des milliers de Soudanais ont à nouveau manifesté jeudi soir devant le siège de l’armée à Khartoum, pour réclamer une transition du pouvoir vers un gouvernement civil.
Israël : le Parlement vote pour de nouvelles élections en septembre.

C'est un échec pour le chef du gouvernement Benjamin Netanyahu, au pouvoir sans discontinuer depuis 1999 et plus de 13 ans au total en comptant un premier mandat.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Sony - Cyber-shot 5950
Zoom optique: 4x
Ecran LCD 2.7"
10.1 Mp

Leguide Voyage


Galerie d'Alice
Un espace prestigieux rassemblant des oeuvres de qualité. Ouvert depuis août 2006, La Galerie d'Alice propose dans un cadre raffiné et accueillant, une sélection régulièrement renouvelée d'oeuvres artistiques en provenance des différentes provinces du Maroc mais aussi réalisées par d'autres artistes, africains ou européens, résidant dans le pays.