Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
le Figaro, il y a 11 jours

Les taxis volants de SeaBubbles vendus à des investisseurs étrangers.
Trois ans après sa création, la start-up née en France est cédée à un pool d’investisseurs suédois, suisse et américain.

SeaBubbles, créée il y a trois ans avec pour objectif de «faire voler des bateaux» va changer de mains. «Nous avons reçu une offre d’achat de Seabubbles par trois investisseurs suédois, suisse et américain et les familles Bringdal et Thébault qui détiennent 65% du capital ont accepté,», annonce au Figaro Alain Thébault, cofondateur de SeaBubbles, avec Anders Bringdal. Les deux hommes «resteront aux commandes tant que les investisseurs le souhaitent». Dans sa forme actuelle, SeaBubbles est «une société trop artisanale pour le projet que nous voulons porter», constate Alain Thébault. Le pedigree des deux cofondateurs, recordman de vitesse en hydroptère pour Alain Thébault et en planche à voile pour Anders Bringdal, est atypique. Ils préfèrent désormais s’appuyer sur des équipes plus rompues à l’exercice industriel pour poursuivre l’aventure. Leurs investisseurs sont des industriels et des Family Office, qui souhaitent «rester dans la durée»
D’autant que les deux cofondateurs ont déjà en projet un deuxième concept, le Flybus. Conçu sur le même principe que les SeaBubbles, il devrait rapidement voir le jour avec pour particularité de pouvoir transporter jusqu’à quarante-neuf passagers. «Le même pool d’investisseurs nous a proposé de créer le Flybus, pour lancer un bateau pouvant accueillir jusqu’à quarante-neuf passagers», ajoute Alain Thébault. Cette perspective l’a d’ailleurs motivé à céder l’entreprise. Il est convaincu que l’avenir est aux transports en commun fluviaux.
Premières commandes
Les premières Bubbles ou SeaBubbles, sont des bateaux pouvant embarquer cinq ou six passagers, et dont la principale caractéristique est de naviguer sur des foils. Ceux-ci fonctionnent un peu comme des ailes d’avions, puisqu’ils permettent au bateau de voler au-dessus de l’eau (seuls les foils sont en contact avec l’eau). L’avantage est de naviguer sans générer de remous, qui abîment les berges et en dérangent les habitants. Les SeaBubbles sont en outre dotés de moteurs électriques. Les quatre premières ont été commandées par le groupe Baja Ferries, qui opère à Miami et au Mexique et seront livrées au mois de juillet. Une autre commande de dix SeaBubbles a été passée par un grand groupe français, qui ne communique pas encore sur le sujet. Et d’autres clients ont manifesté leur intérêt pour ces drôles d’engins, notamment le port de Rotterdam.

Les Bubbles sont vendues 200.000 euros pièce, «mais le coût d’exploitation, du fait de la conception et de la motorisation électrique est bien inférieur à celui d’un bateau classique», explique Alain Thébault. Le coût total d’exploitation serait deux à trois fois inférieur à celui d’une navette classique.

Alain Thébault n’en finit plus de pester contre «l’arthrose administrative» française. À Paris, la vitesse de navigation est limitée, ce qui rend l’usage de navettes fluviales bien moins pertinent. Il a obtenu une autorisation provisoire pour effectuer des essais à 25 nœuds, et après il devrait y avoir projet de loi…. Un temps beaucoup trop long pour deux passionnés de vitesse. «Ce que je n’ai pas obtenu à Paris en deux ans, je l’ai obtenu en une journée à Miami. Il y a des zones «sans vagues» qui nous permettent de naviguer à 30 ou 35 nœuds» résume Alain Thébault.

Lire Source
Lire aussi

Google: Android facilite le choix d’un autre moteur de recherche.

En Europe, le géant américain des nouvelles technologies a écopé d’une amende de 4,3 milliards d’euros pour pratiques anticoncurrentielles sur Android, son système d’exploitation mobile.
Instagram, Facebook et WhatsApp ont encore « buggé ».

Plusieurs utilisateurs des réseaux sociaux dans la région du Maghreb, moyen-Orient et en Europe ont signalé des problèmes de connexion à Facebook, Instagram ou encore Whatsapp.
Amazon écoute et analyse vos conversations pour améliorer son assistant vocal Alexa.

Les données sont traitées en toute confidentialité, assure le géant américain.
Facebook promet plus de tact en cas de deuil.

Facebook a promis de rendre ses algorithmes plus respectueux du deuil : son intelligence artificielle s'abstiendra d'envoyer aux «amis» d'un utilisateur décédé des notifications, comme les rappels d'anniversaire ou des invitations à des événements.
Pourquoi le géant chinois Huawei effraie l’Occident.

VICTIME DE SON SUCCÈS ET DE SON ASCENSION FULGURANTE, LE GÉANT CHINOIS DES TÉLÉCOMS HUAWEI SE TROUVE MALGRÉ LUI UN PROTAGONISTE DE LA GUERRE FROIDE OPPOSANT WASHINGTON À PÉKIN. TRÈS DISCRÈTE, LA FILIALE MAROCAINE DE LA DIVISION INFRASTRUCTURES DE HUAWEI EST LE PREMIER FOURNISSEUR DES TROIS OPÉRATEURS TÉLÉCOMS DU ROYAUME.
Les taxis volants de SeaBubbles vendus à des investisseurs étrangers.

Trois ans après sa création, la start-up née en France est cédée à un pool d’investisseurs suédois, suisse et américain.
La transformation digitale : Opportunités ou menaces ?

Depuis quatre ans la «transformation digitale» est véritablement passée à la vitesse supérieure: la plupart des entreprises ont déjà (ou sont en train) basculé des intentions aux investissements, des projets à la mise en œuvre.
La Corée du Sud lance la 5G en avance pour assurer une première mondiale.

La Corée du Sud a lancé avec deux jours d'avance une couverture 5G nationale auprès d'une poignée d'abonnés triés sur le volet, une activation précipitée pour s'assurer une première mondiale dans la course technologique destinée à révolutionner les communications.
Avant les élections en Inde, WhatsApp lance une «hotline» contre les fake news

L’application de messagerie appartenant à Facebook a annoncé mardi, l’arrivée de ce nouveau service en Inde. Il doit permettre de vérifier la véracité des informations.
Pourquoi Apple renonce à sa technologie de recharge sans contact AirPower.

Pour la première fois, le groupe fait marche arrière par rapport à une technologie qu’il avait pourtant annoncée: sa station de chargement Air Power ne verra tout simplement pas le jour.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


- Voiture sport lumineuse

Leguide Voyage


Riad à la belle étoile
A dix minutes de l'aéroport de Rabat/Salé, à une heure de celui de Casablanca, le "Riad à la belle étoile" se situe sur une rive du fleuve Bouregreg, face à la ville ancienne de Rabat et en bordure de la médina de Salé. Vue magnifique sur l'Océan, le quartier des Oudayas et son café maure.