Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
France24, il y a 2 mois

Mali : au moins 21 soldats tués lors de l'attaque d'un camp militaire par des présumés jihadistes
Une attaque menée contre un camp de l'armée par des jihadistes présumés au centre du Mali a fait au moins 21 morts parmi les militaires. L'opposition exhorte le président Ibrahim Boubacar Keïta à "prendre les mesures d'urgence qui s'imposent".

Au moins 21 militaires maliens ont été tués, dimanche 18 mars à l'aube, lors d’une attaque perpétrée contre leur camp à Dioura, dans le centre du Mali. Selon Bamako, l’opération a été menée par un "groupe terroriste" dirigé par un déserteur passé dans les rangs jihadistes en 2012.

Situé dans une zone très difficile d'accès où est active depuis plusieurs années Macina, une celluleliée à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), entre la capitale régionale, Mopti, et la frontière mauritanienne, le camp de Dioura a été "attaqué aux environs de 6 heures (heures locales) par des terroristes", selon l'armée malienne.

Les Forces armées maliennes (FAMa) "enregistrent des dégâts matériels et des pertes en vies humaines", a indiqué l'armée, qui assure avoir repris le contrôle du poste militaire à 16 heures mais ne donne pas de bilan.
Le chef de la mission de l'ONU au Mali, Mahammad Saleh Annadif, a condamné une attaque ayant engendré "de lourdes pertes". La Minusma a "organisé dans la journée l'évacuation médicale de plusieurs blessés", selon un communiqué. "21 corps de militaires maliens ont été enterrés dimanche à côté de Dioura", a déclaré à l'AFP un élu local. Le "bilan provisoire est de 21 corps découverts", a confirmé une source militaire malienne.

Selon l'armée, l'attaque de dimanche a été menée par "des groupes terroristes sous le commandement de Ba Ag Moussa", dit Bamoussa, un ex-colonel ayant rejoint les rangs jihadistes en 2012 et considéré comme un proche du Touareg malien Iyad Ag Ghaly, qui dirige la principale alliance jihadiste du Sahel.

"Mesures d’urgence"

"Toutes nos pensées pour les fiers soldats de l'Armée malienne tombés à Dioura", a réagi le président malien Ibrahim Boubacar Keïta, que l'opposition exhorte à "prendre les mesures d'urgence qui s'imposent".

En avril 2018, "14 suspects terroristes" arrêtés à Dioura et remis à des militaires maliens avaient été tués "suite à une présumée tentative d'évasion", selon l'armée. Une association peule et des proches avaient dénoncé des "exécutions sommaires".

Malgré la Minusma, une forte présence militaire française et la création de la force militaire régionale G5-Sahel, les violences jihadistes persistent dans le pays, avec 237 attaques recensées en 2018, selon l'ONU.

Les autorités maliennes et les forces internationales espéraient une baisse des violences dans le centre après avoir donné pour mort fin novembre le chef de Macina, le prédicateur radical peul Amadou Koufa, lui aussi membre de l'alliance d'Iyad Ag Ghaly. Mais l'homme est réapparu récemment sur une vidéo jugée crédible par l'état-major français, et les violences se sont poursuivies dans la région.

Lire Source
Lire aussi

Ebola: Urgence mondiale ou pas? L’Organisation mondiale de la santé décide vendredi

Une épidémie fait rage depuis des mois en République démocratique du Congo, mais le virus a pour la première fois dépassé des frontières
Shinzo Abe en Iran pour apaiser les tensions entre Washington et Téhéran.

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe s'est rendu mercredi à Téhéran pour une visite inédite d’un peu plus de 24 heures, notamment afin de faire baisser les tensions entre la République islamique et les États-Unis.
Bombardements israéliens en Syrie, près du Golan.

Depuis le début du conflit en Syrie, l’Etat hébreu a mené plusieurs raids contre des positions militaires du pouvoir de Bachar Al-Assad et ses alliés, l’Iran et le Hezbollah.
Près d'une centaine de morts dans l'attaque d'un village dogon dans le centre du Mali

Le ministère malien de la Défense a confirmé à France 24 qu'un nouveau massacre au Mali, perpétré dans la commune de Sangha, dans un village dogon, avait fait au moins 95 morts et 19 disparus.
Hongkong se mobilise en masse pour défendre ses libertés face à Pékin.

Plus d’un million de personnes ont défilé dimanche pour protester contre le projet de loi qui permettrait les extraditions vers la Chine continentale.
Allemagne: deux djihadistes jugés pour la préparation d’une attaque biologique.

Un couple d’islamistes radicaux comparait à partir de vendredi 7 juin, à Düsseldorf. L’attentat qu’ils préparaient aurait pu causer la mort de dizaines de victimes.
Tiananmen : la Chine accuse d"arrogance" le secrétaire d'État américain.

le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a rendu hommage "aux héros du peuple chinois qui se sont courageusement levés il y a 30 ans place Tiananmen pour exiger leurs droits".
À Khartoum, l'armée tente de briser le mouvement de contestation.

Les militaires qui dirigent le Soudan tentaient, lundi, de "disperser par la force le sit-in" de manifestants devant le siège de l'armée à Khartoum. Une intervention qui a fait au moins cinq morts, selon le Comité central des médecins soudanais.
Le Soudan ordonne la fermeture du bureau d’Al-Jazira, la contestation se poursuit.

Des milliers de Soudanais ont à nouveau manifesté jeudi soir devant le siège de l’armée à Khartoum, pour réclamer une transition du pouvoir vers un gouvernement civil.
Israël : le Parlement vote pour de nouvelles élections en septembre.

C'est un échec pour le chef du gouvernement Benjamin Netanyahu, au pouvoir sans discontinuer depuis 1999 et plus de 13 ans au total en comptant un premier mandat.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


NDRIVE - G280S
GPS NDRIVE G280 Maroc , Le réseau autoroutier et routier est couvert avec le signalement des points d'intérêts importants tels que stations services, gares, bureaux de poste, aéroports.

Leguide Voyage


Mansour Eddahbi
Installé dans le quartier résidentiel de l’hivernage et mitoyen au palais des congrès de Marrakech, l’hôtel Mansour Eddahbi est un établissement 5* à l’atmosphère à la fois raffinée et élégante. Disséminé dans un superbe parc planté de palmiers et de bougainvilliers, cet hôtel 5* à Marrakech est un havre de paix situé à quelques minutes des principales attractions de Marrakech. Il offre tout le confort et le service personnalisé d’un hôtel de prestige.