Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
La Vieeco, il y a 2 mois

Sanitaire : Les Gros Industriels Échappent Au Marasme.
LA CAPACITÉ DE PRODUCTION INSTALLÉE EST D’ENVIRON 5 MILLIONS DE PIÈCES N LES INDUSTRIELS LOCAUX, PLUS ORIENTÉS SUR L’ENTRÉE DE GAMME, ONT BEAUCOUP SOUFFERT DU RECUL DE LA PRODUCTION DE LOGEMENTS SOCIAUX. LES IMPORTATIONS TURQUES, NOTAMMENT, DEVIENNENT EMBARRASSANTES POUR LES GRANDS OPÉRATEURS.

La morosité que caractérise le secteur immobilier au Maroc tire à la baisse toutes les industries des matériaux de construction, à quelques exceptions près. Si par exemple le ciment, la céramique et le marbre sont plombés par la méforme du secteur, ce n’est pas forcément le cas de la branche sanitaire. «Le marché reste relativement stable. Nous notons quelques baisses ponctuelles de la production. Mais, dans l’ensemble, elle reste stable en moyenne sur l’année», explique un opérateur du secteur. Sauf que tous les opérateurs ne sont pas logés à la même enseigne. Si les deux gros producteurs du pays, notamment Roca et Jacob Delafon, maintiennent leur activité et continuent à investir tous les segments du marché, ce n’est pas le cas pour les autres. Ces derniers (entreprises locales essentiellement), surtout présents sur l’entrée et le moyen de gamme, ont tiré profit pendant plusieurs années de l’orientation favorable des logements économiques et sociaux pour développer leur production et, partant, leur carnet de commandes. Le retournement de tendance a été douloureux. «Nous avons même négligé les produits de gamme moyenne et supérieure au profit de ces produits entrée de gamme», regrette un opérateur local.

La situation à l’export n’est pas très reluisante

En tout cas, le secteur tourne avec une capacité de production d’environ 5 millions de pièces. «Cet indicateur ne renseigne pas sur la bonne santé d’une entreprise. Les pièces fabriquées dépendent de leur positionnement (entrée de gamme, moyen ou haut de gamme). Des millions de pièces commandées par des opérateurs du logement économique et social, par exemple, pourraient correspondre en valeur à quelques milliers à forte valeur ajoutée», ajoute notre source.

La robinetterie minée par l’absence de normes

C’est justement la vision de plusieurs des producteurs locaux, qui, ayant compris que les années fastes des logements économiques et sociaux sont révolus, se tournent vers une production de meilleure qualité, avec une valeur ajoutée visible sur les revenus… «Cela reste difficile puisqu’il s’agit de créer de nouvelles gammes, de suivre la tendance, de tenir tête à des concurrents de taille importante…», assure notre opérateur local, qui ajoute : «Nous avons même réduit le circuit et mené une politique de ciblage direct des promoteurs et clients potentiels, sans passer par les intermédiaires et les grossistes». Ces industriels ont adopté cette stratégie du fait que la situation à l’export n’est pas très reluisante. Des changements réglementaires, douaniers ou autres, imposés par certains pays du Maghreb notamment, ont contribué un plus à l’amincissement des carnets de commande.
Les producteurs de grande taille résistent, mais ne sont plus tout à fait sereins. Alors qu’ils menaient à bien leur activité au Maroc, avec une clientèle cible, ils pâtissent actuellement de fortes importations des produits de certains pays, dont la Turquie notamment, qui investissent de plein front le marché haut de gamme et luxe. «Ce qui n’est pas sans perturber tant la capacité de production que d’importations desdits produits».
Si l’on peut considérer cela comme une situation normale de concurrence entre opérateurs, sans que la qualité en prenne un coup, on ne peut pas en dire autant pour un sous-secteur du sanitaire qui est la robinetterie. En effet, «l’un des maux de ce secteur est l’absence de normes et c’est cette fragilité qui a poussé principalement les producteurs chinois à l’envahir. Certains produits sont loin d’être sécurisés et loin d’obéir aux standards de base», explique un producteur. En principe, cette situation ne devrait pas durer puisque toute la branche du sanitaire devra se mettre en conformité avec de nouvelles réglementations des entreprises classées dont l’objectif est, entre autres, de proposer des produits de qualité répondant à des normes marocaines, sinon étrangères.

Voir Source
Lire aussi

L’activité touristique à Marrakech en hausse depuis 2015.

L’activité touristique à Marrakech a enregistré de 2015 à 2018 un taux d’accroissement annuel continu de 8% en gagnant plus de 763.224 visiteurs et plus de 2.817.431 nuitées alors que le taux d’occupation dans les établissements hôteliers classés a progressé de 11 points.
La Chambre d’agriculture de Draâ-Tafilalet primée en Tunisie.

La Chambre d’agriculture de la région Draâ-Tafilalet s’est vue octroyer, samedi, le prix Ibn Chabbat pour la préservation et la mise en valeur des écosystèmes oasiens au Maghreb et ce, en marge d’un congrès régional organisé les 17 et 18 mai à Tozeur sur «la promotion des oasis en Afrique du nord et en Mauritanie».
Matériaux de construction: La traque de l’informel.

Bientôt tous les matériaux de construction devront porter le nouveau marquage de mise en conformité, à l’instar des équipements électriques (chargeurs, interrupteurs…) et des jouets. Objectif: contrecarrer l’informel et la contrefaçon devenus légion dans le secteur de la construction.
Meriem Bensalah au comité stratégique de Suez.

Le Groupe Suez vient de désigner Mme Miriem Bensalah Chaqroun au poste de présidente du Comité stratégique du Groupe.
Bourse : les choix de BMCE Capital Research.

ADDOHA ET RÉSIDENCES DAR SAADA RECOMMANDÉES À L’ACHAT. LA SOCIÉTÉ DE RECHERCHE PRÉCONISE L’ACCUMULATION DE ATTIJARIWAFA BANK, CRÉDIT DU MAROC ET CIH BANK. L’ACTION DE CMT EST À ACCUMULER, TOUTEFOIS LA MINIÈRE NE COMMUNIQUE PAS ASSEZ SUR SA STRATÉGIE.
Reebok ouvre deux nouvelles boutiques à Casablanca et Tanger.

Reebok, la marque internationale de fitness, vient officiellement d’ouvrir deux nouvelles boutiques au Maroc. Le tout premier «Reebok Store» a été inauguré en plein centre de la capitale économique Casablanca, sur le boulevard Al Massira Al Kahdra.
Le Maroc, 3ème rang en matière de développement hôtelier en Afrique.

L’Ethiopie occupe le quatrième rang en matière de développement hôtelier en Afrique, après l’Egypte, le Nigeria et le Maroc, rapporte samedi l’agence de presse éthiopienne ENA.
Commerce intérieur : la laborieuse marche vers la modernisation.

LE MAROC N’A JAMAIS EU DE STRATÉGIE GLOBALE DU SECTEUR DU COMMERCE, SELON LE MINISTRE DU COMMERCE ET DE L’INDUSTRIE. LE COMMERCE TRADITIONNEL RESTE PRÉDOMINANT MALGRÉ L’AUGMENTATION DES GRANDES SURFACES, DE L’ORDRE DE 575 ACTUELLEMENT.
Agriculture: Le semis direct, un accélérateur de performance.

N’est-il pas temps de se rendre à l’évidence et de cesser de se voiler la face? Le Maroc est bel et bien un pays semi aride. L’agriculture y demeure tributaire du bon vouloir du ciel et des aléas climatiques.
Innovation textile : Lancement du premier concours "Innov’tex Maroc"

Le Cluster des textiles techniques marocains (C2TM) vient de lancer la première édition du concours national de l'innovation dans les textiles techniques "Innov’tex Maroc".



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


- Puzzle musical pour bébé

Leguide Voyage


Queen Atlantic
"QUEEN ATLANTIC" Située au cœur de Marrakech, au sein la résidence Plazza.
Comme à Paris ou à New York, vous pourrez profiter en exclusivité d’une décoration raffinée, inédite et accueillante.Vous bénéficiez de tout le confort des équipements pour une croisière réussie.