Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Europe1, il y a 2 mois

Juan Guaido acclamé en rock star à son retour au Venezuela.
L'opposant vénézuélien, qui avait quitté le pays clandestinement, a fait son retour lundi, mais reste sous la menace d'une arrestation.

'opposant vénézuélien Juan Guaido est rentré lundi au Venezuela, acclamé par une foule de partisans à l'aéroport international de Caracas. À son arrivée dans la capitale devant des milliers de partisans, il a appelé à maintenir la pression sur le régime de Nicolas Maduro. "Nous connaissons les risques que nous courons, ça ne nous a pas retenus : nous sommes ici au Venezuela, plus forts que jamais", a-t-il lancé à la foule, avant de sortir de l'aérogare, tout sourire, debout sur le toit d'une voiture.

Guaido avait promis de rentrer "malgré les menaces". Juan Guaido, qui s'est autoproclamé président par intérim le 23 janvier et a été reconnu par une cinquantaine de pays, avait promis de rentrer "malgré les menaces" alors qu'il encourt une arrestation pour avoir bravé une interdiction de sortie du territoire vénézuélien. Une dizaine d'ambassadeurs avaient donc fait le déplacement à l'aéroport : "Nous sommes ici comme témoins de la démocratie et de la liberté afin que le président Guaido puisse rentrer", avait indiqué juste avant son arrivée le représentant de la France à Caracas, Romain Nadal.

Des milliers de partisans de l'opposition, vêtus de blanc et munis de drapeaux vénézuéliens, ont commencé à converger dans les principales villes du pays. Et près d'une heure après son arrivée à l'aéroport, Juan Guaido était acclamé dans les rues de Caracas où il a rejoint des milliers de personnes massées sur une place de la ville.
Appel à manifester samedi. "Samedi on continue ! Tout le Venezuela se retrouvera dans la rue. Nous ne resterons pas une minute ni même une seconde tranquilles tant que nous n'aurons pas retrouvé la liberté", a-t-il lancé, appelant à manifester samedi contre le président Nicolas Maduro. "Malgré les menaces des groupes armés, je vous le demande : avez-vous une once de peur ? Nous voici, plus forts que jamais !" a-t-il répété en appelant à "rester mobilisés dans toutes les rues du Venezuela".

Théoriquement, Juan Guaido, en tant que président de l'Assemblée nationale, dispose de l'immunité parlementaire, mais il court le risque d'une arrestation pour avoir bravé une interdiction de sortie du territoire en se rendant il y a une dizaine de jours en Colombie, d'où il a entrepris une tournée dans quatre autres pays du continent. Dimanche soir, via les réseaux sociaux, il a prévenu le régime de Nicolas Maduro contre toute "tentative de l'enlever", qui constituerait selon lui "son ultime erreur".

Juan Guaido avait quitté clandestinement le Venezuela pour se rendre avec son épouse dans la Colombie voisine, d'où il a tenté d'organiser le passage d'une aide humanitaire finalement bloquée par les forces armées vénézuéliennes.
Il a aussi participé à Bogota à une réunion du groupe de Lima (13 pays d'Amérique Latine et le Canada) avant de se rendre au Brésil, au Paraguay, en Argentine et en Equateur - où il a été chaque fois accueilli en chef d'État.
Guaido devra "rendre des comptes à la justice", a prévenu Maduro. Son retour représente un défi pour le président socialiste en place, Nicolas Maduro, qui doit décider s'il l'arrête, au risque de provoquer une forte réaction internationale, ou s'il le laisse rentrer sans encombre et braver son autorité. Nicolas Maduro a répété ces derniers jours qu'en tant que chef du Parlement, son rival devait "respecter la loi", et que s'il rentrait au pays, il devrait "rendre des comptes à la justice".

Juan Guaido fait l'objet d'une enquête de la Cour suprême pour "usurpation" de pouvoir. Il est à ce titre interdit de sortie du territoire et a vu ses avoirs gelés, même s'il n'a pas jusqu'à présent été formellement mis en accusation.

Lire Source
Lire aussi

En Libye, « le début d’une guerre longue et sanglante sur les rives sud de la Méditerranée »

Les violations de l’embargo sur les livraisons d’armes nourrissent le conflit provoqué par l’offensive du maréchal Haftar sur Tripoli.
Algérie: Gaïd Salah appelle les Algériens à “s’unir” avec l’armée.

Le chef d'état-major de l'armée en Algérie, devenu de facto l'homme fort du pays, a appelé mardi les Algériens à la "vigilance" et à faire corps avec l'institution militaire pour empêcher les "instigateurs de plans pernicieux" d'"infiltrer" la contestation.
Avortement : le danger du recul américain.

Dans 28 Etats américains sur 50, la législation sur l’avortement a été durcie ou risque de l’être. En modifiant l’équilibre au sein de la Cour suprême, Donald Trump a toute sa part dans cette inquiétante remise en cause.
L’Egypte à nouveau frappée par un attentat contre des touristes.

Dix-sept personnes, dont des Sud-Africains et des Egyptiens, ont été blessées, dimanche, dans une attaque à la bombe près des pyramides de Gizeh.
Au Yémen, la coalition saoudienne frappe Sanaa.

La coalition formée par l'Arabie saoudite pour combattre les rebelles chiites houthis au Yémen a mené une série de raids aériens jeudi à Sanaa en représailles à une attaque de drones sur un oléoduc pétrolier saoudien.
Effondrement d’un immeuble à Shanghai: 9 personnes encore sous les décombres.

Neuf personnes étaient piégées sous les décombres d'un immeuble qui s'est effondré jeudi à Shanghai (est), ont annoncé les autorités chinoises, qui avaient signalé au début 10 personnes bloquées.
Accord sur une transition politique de trois ans au Soudan

L'armée soudanaise et les représentants de la contestation ont annoncé mercredi avoir trouvé un accord sur une période de transition de trois ans avant un transfert du pouvoir aux civils.
Vladimir Poutine reçoit le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo.

Le président russe reçoit mardi 14 mai Mike Pompeo pour tenter de «stabiliser» les relations très tendues entre son pays et les États-Unis.
Au Burkina Faso, 6 morts dans une attaque contre une église catholique dans le Centre-Nord

Au Burkina Faso, une attaque armée contre une église catholique à Dablo, dans la région du centre-nord, a fait dimanche plusieurs victimes, dont le prêtre. Le pays est la cible d'une série d'attaques depuis 2015 qui ont tué près de 400 personnes.
Pyongyang confirme un essai de frappe "à longue portée", la tension monte avec Washington

La Corée du Nord a annoncé vendredi avoir procédé à un essai de frappe "à longue portée" la veille. Il s'agit du deuxième essai militaire en moins d'une semaine, ce qui a tendu les relations avec les États-Unis.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Toshiba - Camileo HD
Caméscope - haute définition avec lecteur numérique/enregistreur vocal - capture vidéo mode écran large - 5.0 mégapixel - mémoire prise en charge : MMC, SD - flash card.
Réf.: PA4083E-1CAM

Leguide Voyage


L'Amphitrite Palace
Situé à Skhirat, sur l’une des plus belles plages de l’Océan Atlantique; à 15 minutes de Rabat, 30 minutes du Royal Golf Royal Dar Essalam, et à uniquement 35 minutes de Casablanca.