Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
l'Economiste, il y a 2 mois

Transport voyageurs: Le gouvernement réchauffe son projet de réforme.
a réforme du transport de personnes refait parler d’elle. Cinq fédérations ont été conviées à une réunion avec Abdelkader Amara, ministre du Transport, samedi 9 février. Une journée d’étude au cours de laquelle le ministre présentera sa «vision de la réforme du secteur à la lumière de l’implémentation de la régionalisation». Il aura pris tout son temps pour.

La rencontre intervient 4 ans après l’ultimatum qui avait été lancé aux opérateurs avant d’activer de manière unilatérale le contrat-programme. Réforme qui n’a finalement pas vu le jour.

«Il s’agit de remettre sur le circuit la réforme du transport de voyageurs qui avait été initiée il y a quelques années avant d’être bloquée. Parmi les points qui seront débattus, figurent les modalités d’accès et de sortie du secteur, la qualité, la sécurité, la question de la location des agréments», explique le dirigeant d’une société de transport membre de la CGEM.

La location des agréments constitue toujours le point nodal du secteur du transport de voyageurs. Après la publication de la liste des attributaires en 2012, de nombreux bénéficiaires dont l’identité avait été rendue publique ont soit vendu leurs agréments, soit constitué des sociétés pour être moins visibles. Mais l’essentiel des agréments fait encore l’objet d’une location entre titulaire et exploitant.

Dans certains cas, la situation est encore plus inextricable et fait l’objet d’un procès interminable. En effet, ne pouvant augmenter le montant de la location d’un agrément, un bénéficiaire peut louer une licence alors qu’elle est toujours exploitée par une deuxième personne. En tout cas, sur 3.681 agréments, un millier reste inexploité pour diverses raisons.

Certains opérateurs proposent l’idée d’un fonds pour racheter les agréments sur la base d’une grille qui s’appuie sur la rentabilité. Les agréments feraient ensuite l’objet d’une location avec option. Le principe avait déjà été intégré dans la loi de finances 2013, mais fut rejeté par le Parlement car l’idée avait été assimilée à une prime aux rentiers.

D’autres opérateurs proposent un fonds qui serait financé par le privé avec la garantie de l’Etat. Sauf que les participants n’ont pas tous la même conception de ce dispositif. «La création d’un fonds alimenté par le public et le privé est un mariage contre nature qui ne fonctionnera jamais. L’administration nommerait un responsable qui ne partagera pas toujours l’avis du privé», prévient un membre d’une fédération de transport de voyageurs.

L’opérateur cite l’exemple des gares routières gérées conjointement par le public et le privé dont l’exemple est un échec. Il suggère que le budget consacré au programme de renouvellement du parc d’autocars soit requalifié pour financer le rachat des agréments qui seraient remis sur le marché, sur la base d’appels d’offres avec un cahier des charges.

Le challenge sera de trouver une solution à la location des agréments, en évitant la reproduction des erreurs de la réforme du transport de marchandises. Celle-ci a débouché sur une atomisation du secteur, l’avilissement des tarifs, le développement de l’informel, la sinistralité...

L’autre défi auquel le ministère de tutelle devra faire face porte sur le transfert des compétences en matière de transport de voyageurs aux collectivités territoriales conformément à la politique menée par le Maroc pour la régionalisation. Le point sera débattu lors de la rencontre du 9 février. Ce qui suscite plusieurs interrogations. Il faut de prime abord convenir que le secteur ne pourra jamais été transféré aux collectivités territoriales en l’état.

Ce sera se débarrasser de la patate chaude au niveau central et déplacer le problème aux régions qui sont un très mauvais modèle en matière de gestion du transport urbain. En même temps, quelles sont les garanties pour que les conseils régionaux ne commencent pas à attribuer des agréments dans un but purement électoral? L’on assisterait à l’émergence de ce phénomène de rente au plan régional.

«Si la gestion du transport de voyageurs est régionalisée, de nouveaux agréments seront accordés au détriment des opérateurs des autres régions. Par conséquent, il faut que le pilotage du secteur soit centralisé selon un schéma directeur national», prévient un opérateur. En tout cas, il faudra attendre de voir le nouveau scénario de réforme du gouvernement et l’accueil qui lui sera réservé par les opérateurs.

Voir Source
Lire aussi

La Banque Populaire lance sa nouvelle offre Live dédiée aux jeunes.

La Banque Populaire a annoncé, jeudi à Casablanca, le lancement de sa nouvelle offre.
La MAMDA lance un nouveau produit d’assurance volaille.

Représentée par son Président du Directoire, Hicham Belmrah, la Mutuelle Agricole Marocaine d’Assurances (MAMDA) et la Fédération Interprofessionnelle du Secteur Avicole (FISA) représentée par son Président, Mohammed Youssef Alaoui, ont signé mercredi une convention d’assurances portant sur le déploiement de produits d’assurance dédiés à la filière avicole.
Risques émergents : les assureurs contraints de s’adapter pour pérenniser leurs activités

LE CHANGEMENT CLIMATIQUE, LES CYBER-RISQUES ET LES RISQUES D’INFECTION ET DE PANDÉMIES SONT LES TROIS GROS PROBLÈMES IDENTIFIÉS PAR LES EXPERTS. L’URBANISATION CONTRIBUE À L’AUGMENTATION DES RISQUES. LA DIGITALISATION EST UN AXE MAJEUR DE DÉVELOPPEMENT DE L’ASSURANCE.
Médina de Rabat : 300 bâtisses menaçant ruine dans le viseur de l’Intérieur.

Pas moins de 300 bâtisses menaçant ruine sont ciblées par la commune urbaine de la ville de Rabat et la Société Rabat Région Aménagements.
Marsa Maroc, la logistique portuaire a un nom.

Depuis sa création en décembre 2006, Marsa Maroc s’est engagée dans un processus de développement en phase avec la dynamique que connaît le secteur de la logistique au Maroc. La société est le leader national de l’exploitation de terminaux portuaires.
Accord d’Agadir : le Maroc en difficulté face à ses partenaires.

LES ÉCHANGES COMMERCIAUX DU MAROC AVEC SES PARTENAIRES DE L’ACCORD D’AGADIR PROGRESSENT RÉGULIÈREMENT. LA SIMILITUDE DES STRUCTURES PRODUCTIVES DES PAYS MEMBRES REND DIFFICILE LES ÉCHANGES EXTÉRIEURS. LES INDUSTRIELS LOCAUX SE DISENT GÊNÉS PAR LES BARRIÈRES NON TARIFAIRES À L’ENTRÉE DES MARCHÉS TUNISIEN ET ÉGYPTIEN.
Sociétés cotées: L’endettement se stabilise, mais pas les fragilités.

La dette des entreprises non financières a augmenté de 0,8% en 2018. Hors Cosumar, elle s’inscrit en baisse de 4%. La restructuration dans le secteur immobilier a un effet non négligeable sur l’encours. Cependant, le mouvement baissier témoigne aussi du manque d’appétit des dirigeants
Prix à la pompe : Aucun accord entre Daoudi et le GPM !

Visiblement le ministre chargé des affaires générales et de la gouvernance est décidé à n’en faire qu’à sa tête. Lahcen Daoudi semble s’apprêter à prendre une décision unilatérale dans le dossier des prix des hydrocarbures sans aucune concertation avec les distributeurs.
Raccordement aux réseaux d’eau et d’électricité : promoteurs et distributeurs à couteaux tirés

LES PROMOTEURS DÉPLORENT UNE AUGMENTATION INJUSTIFIÉE DES TAXES ET UN CAHIER DES CHARGES FLOU. SELON LES DISTRIBUTEURS, LE MODE DE FACTURATION DES BRANCHEMENTS EST CLAIR, CONFORMÉMENT AU CONTRAT DE GESTION DÉLÉGUÉE. ILS ASSURENT ÊTRE À L’ÉCOUTE DES CLIENTS, DE LEUR DEMANDE D’INFORMATION ET DE LEURS RÉCLAMATIONS.
Dessalement : 45 m3 d’eau douce sur 100 m3 d’eau marine.

LE GROUPE OCP A INVESTI 850 MDH DANS CETTE UNITÉ. IL UTILISE 0,3% DE LA CONSOMMATION NATIONALE DES EAUX DOUCES. 7500 MÈTRES CUBES PAR HEURE DES EAUX DE MER ARRIVENT DANS UNE UNITÉ DE POMPAGE VIA UN CANAL.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


SONY - VGN-NW21EF/S
Intel Pentium® T4300 (2,10GHz)
RAM: 4GB DDR2
HDD: 320 GB Serial ATA
Taille de l’écran : 15.5 pouces (1366 x 768)
Graphique: ATI Mobility™ Radeon HD 4570
Graveur DVD+/RW, Réseau Ethernet
Technologie Wifi 802.11a/b/g/n
web cam intégre ,Sortie HDMI
3 ports USB Version 2.0
Windows® 7 édition Familiale Premium

Leguide Voyage


Villa Joséphine
Construite par Walter Harris, le célèbre éditorialiste du Times. Elle fut la dernière résidence estivale du Glaoui, pacha de Marrakech. La Villa Joséphine reste l’une des plus spectaculaires et prestigieuses propriétés de la Vieille Montagne.